Dossier spécial Karumag

DOSSIER Immobilier : SEMAG, l’aménagement des territoires est notre ADN

Laurent Bousin

Accompagner les collectivités et l’Etat dans leurs projets et se positionner en tant qu’entreprise privée sur un marché concurrentiel n’est pas contradictoire. Depuis plus de 30 ans, avec succès, la SEMAG  concilie ces deux démarches. Le point avec Laurent Bousin, directeur général.

Propos recueillis par Jean-Luc Goubin

Quelles sont les grandes étapes de l’évolution de la Semag ?

Laurent Bousin : Nos premières interventions ont porté sur la requalification des quartiers dégradés. Il y a 18 ans, nous nous sommes orientés vers l’activité de bailleur social et de promoteur. Nous nous définissons comme un  « ensemblier» : il s’agit, à travers nos métiers, d’appréhender l’ensemble des problématiques (les voies d’accès, les modalités de déplacements, les équipements, l’offre de logements à proposer)  liées à l’installation de façon durable d’une population, d’une entreprise sur un territoire.

La SEMAG a connu une croissance importante. Depuis 8 ans, les équipes et les procédures ont  été renouvelées. 50 personnes ont été recrutées, 100 en intégrant les filiales. Nous avons mené une politique d’embauche de jeunes cadres guadeloupéens formés souhaitant exercer leur compétence dans l’archipel.

Parlez-nous de vos trois métiers : 

aménageur, constructeur et bailleur.

En qualité d’aménageur, nous intervenons sur les infrastructures dans des quartiers difficiles qui nécessitent une réflexion sur les maux techniques, sociaux et urbains identifiés et sur les financements croisés à mobiliser. En tant que constructeur, à la demande des collectivités, nous réalisons aussi des superstructures (station d’épuration, établissements scolaires, etc.). Pour satisfaire à la demande soutenue de logements dans l’archipel et participer durablement au développement des quartiers, nous réalisons nos propres programmes immobiliers que nous gérons en tant que bailleur social.

En 2009, nous avons pris le virage de la diversification en investissant le secteur de l’immobilier d’entreprise. L’objectif étant de nous assurer une moins forte dépendance à la commande publique. La création de la Canne’opée au Parc Providence, aux Abymes, est une illustration de cette nouvelle approche.

Vous gérez aussi aujourd’hui le Jardin Botanique ou le Musée de la canne de Beauport ?

En effet, depuis plus de 9 ans, nous gérons à Port-Louis Beauport, Le Pays de la canne dans le cadre d’une délégation de service public. Nous avons répondu à la demande du Conseil Général qui souhaitait faire vivre ce patrimoine.

Le Jardin Botanique que nous avons repris il y a deux ans reçoit plus de 112 000 touristes par an. Les anciens propriétaires souhaitaient vendre. Il y avait un risque que ce patrimoine naturel  disparaisse.

Nous transformons ce site en un parc dynamique ancré sur son territoire proposant des activités culturelles et scientifiques. Il s’agit de sauver un élément de notre patrimoine et de l’inscrire dans une dynamique historique. Nous avons mis en place un comité scientifique, avons associé au projet des chercheurs et des étudiants de l’Université des Antilles. Et nous sommes la seule société d’économie mixte d’Outre-mer certifiée ISO 14001 sur le management environnemental

Concrètement, comment ces missions impactent-elles le territoire ?

Nous avons une responsabilité sociale. Nous gérons des deniers publics et nous devons  rendre des comptes à notre conseil d’administration et aux pouvoirs publics. Dans les appels d’offres que nous rédigeons, nous insérons une clause d’insertion pour ouvrir l’accès à l’activité à des personnes les plus éloignées de l’emploi. Le développement durable est notre crédo. Un engagement qui se mesure au quotidien sur le parc la Providence à Dothémare aux Abymes.

Vos défis à venir ?

Il s’agit déjà pour nous de maintenir nos engagements au niveau des collectivités et de respecter nos relations contractuelles. Nous souhaitons atteindre les 4000 logements en 2018. Nous souhaitons par ailleurs poursuivre durablement notre installation en Martinique avec la gestion d’un parc locatif équilibré.

Société d’Economie Mixte d’Aménagement de la Guadeloupe

Lotissement Grand camp – Rocade

97139  ABYMES

Tél : 05 90 93 23 90

Fax : 05 90 93 23 46

contacts@semag.fr 

/* ]]> */