Bordeaux Bordelais Magazine Communiqués Culture et plaisir

Éditions Desnel, conférence le vendredi 8 avril

Suzanne Dracius, auteur / écrivain

JOSEPHINE COUV copie-3 copieConférence sur le thème :

Joséphine impératrice, la Martinique et le vin sous l’Empire à la Malmaison. Réédition en format de poche de l’ouvrage Joséphine, impératrice des Français, reine d’Italie.

Incontestablement l’une des meilleures plumes au féminin des Antilles, depuis fort longtemps l’écrivaine martiniquaise Suzanne Dracius, auteur de la préface de l’ouvrage réédité sur l’impératrice Joséphine aux éditions Idem – maison d’édition elle aussi martiniquaise avec une ligne éditoriale aux identités métisses et plurielles – a un lectorat qui la suit

Cette excellente monographie sur Joséphine, publiée la première fois en 1934 pour le tricentenaire de la découverte des Antilles par Christophe Colomb, invite au voyage en Martinique.

L’éditeur se propose, à Bordeaux, le vendredi 8 avril 2016, d’accueillir l’impératrice Joséphine autour d’une conférence de Suzanne Dracius, romancière, dramaturge et poète qui se définit comme une écrivaine métisse, calazaza créole gréco-latine, dont les œuvres sont traduites en plusieurs langues et étudiées dans bon nombre d’universités en Europe et aux Etats-Unis. Elle nous convie à un voyage à partir de l’ouvrage de Sainte-Croix de la Roncière, du pays du vin, Bordeaux, jusqu’au pays des fleurs et des plantes tropicales, celui du château de la Malmaison aux Trois-Ilets en Martinique. La bâtisse, élevée sur la plantation qui a appartenu à la famille Tascher de La Pagerie a vu naître l’impératrice, et abrite aujourd’hui un musée qui lui est dédié.

Cette rencontre littéraire avec débat et dédicaces​ à Bordeaux, permettra sans doute de mesurer le rôle et l’influence de la créole martiniquaise Joséphine Impératrice  : malgré son mariage stérile avec Napoléon, Joséphine a une importante postérité grâce aux enfants qu’elle a eus de son premier époux, Alexandre de Beauharnais. En effet les Beauharnais, par les origines aristocratiques de l’ex-impératrice, mais aussi par leur charme, leur conduite et leur tenue, sont, à l’instar d’autres souverains européens, les ancêtres des dynasties actuellement régnantes. Parmi les descendants de Joséphine, on compte nombre de souverains : l’empereur Napoléon III, le duc de Morny, l’impératrice Amélie ou encore le grand-duc Maximilien. Et si Joséphine règne encore par sa filiation, elle continue aussi de rayonner dans l’art de recevoir, le développement de la reconnaissance du vin de qualité et la botanique tropicale.

Propos de Jean-Benoît Desnel, éditeur, recueillis par Bordelais Mag

Paris métis en écriture

parismetis.enecriture@gmail.com

/* ]]> */