Actualités des experts Bordeaux Bordelais Magazine

L’ entreprenariat sur le divan

IMG_4355

Psychothérapeute à l’agenda de ministre, Camille Syren Schoepfer accompagne les décideurs bordelais dans leur croissance. Son credo : « être à même de comprendre les humains, du plus intime des personnes jusqu’à la complexité des groupes. »

La jeune femme originaire de Bourgogne a installé son cabinet au cœur du quartier Sainte-Croix il y a cinq ans, après un bref passage dans l’Entre-deux-mers. Un quartier populaire de « la dernière ville dans laquelle [elle] avait imaginé s’installer » et qu’elle jure aujourd’hui ne vouloir quitter pour rien au monde. Dans son salon feutré,  la psychothérapeute reçoit entrepreneurs et dirigeants pour des séances de coaching et d’accompagnement. Mais cette activité est loin d’être la seule qu’exerce Camille Syren. Depuis son arrivée à Bordeaux, cette mère de trois enfants se nourrit d’engagements divers et mène plusieurs vies en une. Psychologue clinicienne de formation, consultante en communication pour les entreprises elle est aussi journaliste d’évènements, fondatrice et animatrice du club APM Bordeaux grand large, engagée dans l’école PSI de Bordeaux, et présidente de l’association de quartier La Cabane à Gratter.

Cette complémentarité revendiquée, elle la cultive aux travers de ses diverses responsabilités. Ainsi, si les études qu’elle a faites destinent d’ordinaire à évoluer dans le milieu social, elle choisit plutôt celui de l’entreprise. « Je voulais me former à la réalité économique et vérifier mes compétences. Car dans une entreprise si je ne fais pas du bon boulot, on n’hésite pas à me le faire savoir ! » explique t-elle. Convaincue qu’il faut agir sur le bien-être des décideurs pour celui de toute l’entreprise, Camille Syren Schoepfer s’est spécialisée dans l’accompagnement des dirigeants et des temps forts de leurs entreprises. Le but de sa démarche : que chacun trouve sa place parmi les autres. « Il y a un proverbe que je déteste : « la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. » Pourquoi devrait-on choisir ? Il y a de la place pour tout le monde. Cela peut paraître paradoxal mais ça n’est pas égoïste : plus un dirigeant se développe, plus il développe les personnes autour de lui.  Si quelqu’un ne s’occupe pas de lui, comment voulez-vous qu’il s’occupe des autres ? » La thérapeute est également convaincue que tout le monde peut changer et (ré)apprendre l’intelligence de situation, contrairement aux idées reçues contre lesquelles elle se révolte. « C’est possible, mais c’est un travail profond et passionnant. Personne ne peut changer durablement en trois mois comme le vantent certaines publicités de coaching ! » Ce changement passe aussi par la diversité ; un jour, elle amènera les membres de son club APM passer l’après-midi autour d’un café et d’un jeu de dames à La cabane à gratter. Au local, on croise des sans-abris, des personnes démunies. « Et ça se passera très bien. » Là aussi, c’est de complémentarité que nous parle Camille Syren lorsqu’elle assemble ces deux mondes.

« N’ayez pas peur d’ubériser vos émotions ! » ou comment nos émotions sont un levier de croissance : un exemple de conférence qu’elle a donné en janvier, et encore plein de nouveaux projets pour l’année 2016. Une soif de faire qui frise l’hyperactivité ? « Je me suis soignée » sourit l’intéressée.

/* ]]> */