Dossier spécial Karumag

DOSSIER Evènementiel : Maxo Location, il jouait du projo debout

Maxime Vivies

Il a 21 ans et l’étoffe d’un business man. Il dort 10 heures par week-end, gère une équipe de dix techniciens et ingénieurs, plusieurs centaines de milliers d’euros de matériel et assure avec brio les régies son, image et lumière d’événements antillais et parisiens. Maxime Vivies, aux commandes de MAXO-LOCATION, est un surdoué de la fête, au sens technique du terme. 

Par Julie Clerc

Il est tombé dedans petit. A 8 ans, il fait ses armes. Lors des mariages auxquels sa famille est conviée, il mixe et s’approprie le service. A 12 ans, contre quelques deniers, il s’offre des enceintes Power 200 watts et anime des soirées, puis à 14 ans donne un coup de main bénévole au village de la Route du Rhum et à la Mercury Day organisée aux Saintes. L’année suivante, retenu par la société Atmos-
phère en charge de la Mercury, Maxime, 15 ans, conçoit l’intégralité du plan de feux et de la régie technique.

Indéniablement, il est temps de concrétiser ce qui a pulvérisé le statut de hobby pour devenir une vocation chevillée au corps. Il crée, la même année, sa structure MAXO-LOCATIONS, avec un siège social à Saint-François et un papa gérant. Dès lors, il ne sort plus le nez du guidon, animé qu’il est par une jubilation constante. Car, lorsqu’au bout de l’interminable tunnel de préparatifs et de stress, l’événement dont il a la charge est prêt, Maxime lâche des larmes de joie.

Aujourd’hui, victime de son succès et équipé, en bonus, d’écrans à LED, MAXO-LOCATIONS est sur tous les coups :
lancements de véhicules et inaugurations de showrooms de concessionnaires, mais aussi spectacles vivants : régie lumière des spectacles de Claudia Tagbo, Jamel, Stromae, Admiral T, du Festival Guadeloupe, du village de la Route du Rhum 2014, et prochainement des 40 ans du Magnum Band à LAKASA et du concert de Chris Brown. En mai dernier, sur le Festival Terre de Blues, c’était encore Maxime aux commandes lumière, effets vidéo et retransmission. Le 24 juillet prochain, à Saint-François, il sera même directeur technique du All Day in Music Festival. Un palmarès auquel s’ajoute la tournée de Dézodyè en Guadeloupe (8 dates) et en Martinique, le spectacle live de Pipo et Harry Diboula, les soirées événementielles Kolector Short et Sandale Get Naked, et un premier spectacle à l’Olympia, le 7 mai dernier.

Son secret ? D’abord, la cohésion d’équipe. « Nous formons une famille ! », lance le jeune homme. Une bande de six techniciens et ingénieurs (chiffre qui monte à quinze sur les gros événements) qui passent plus de temps ensemble qu’avec leurs compagnes si la scène l’exige.
« On se bat pour rendre 10 000 personnes heureuses. C’est notre bonheur », résume Maxo.

Ensuite, la création de concepts clef en main. Des solutions globales incluant tout le matériel technique nécessaire pour mettre en valeur un site : lumière, sonorisation, structures (podiums, etc.), écrans LED. Les shows lumière ou vidéo et plan de feux sont présentés en 3D au client. MAXO-LOCATION s’appuie sur de « gros » investissements de matériel où trônent les plus grandes marques mondiales (Mac Viper, Mac 700), un local de 300 m2 aux Abymes, deux fourgons et un camion haillon, pour une prestation archi-pro.

Enfin, le troisième atout de MAXO-LOCATIONS se situe certainement dans cette faculté de rester calme en toute circonstance. « Le défi dans l’événementiel, c’est parvenir à anticiper tous les problèmes qui peuvent s’annoncer sur le terrain : problème technique, défaut de timing ou de prestation d’un partenaire… Nous consacrons beaucoup de temps à l’écoute de notre client et au suivi de son dossier. Notre objectif est la réussite totale de la prestation. Pour cela, nous pouvons travailler jour et nuit », explique le Guadeloupéen. Parce que quand on aime, on ne compte pas.

Maxime Viviès 

SARL MAXO-LOCATION 

Saint Charles

97118 Saint François

0690 416 414 

maxolocation@gmail.com

/* ]]> */