Dossier spécial Karumag

DOSSIER Evènementiel : Yohann Di photographer

Yohann Di photographer

Hyper actif, toujours happy, connu et reconnu en Guadeloupe (et ailleurs) sous le nom de DJ Yoshee pour la touche unique de sa mixologie de sons, Yohann est un personnage multiple. L’esthétique du son ne lui a pas suffi. Il est aussi photographe.

Par Julie Clerc

Sacoche à l’épaule, le regard à l’affut d’un ciel étoilé, de la courbe d’une route, d’une étoffe éclatante sur fond de feuillage, Yohann cherche. Avec un style décalé comme compagnon de jeu, il a déjà exposé sa lecture du voyage et de l’évasion aux éditions 2013 et 2015 du Pool Art Fair. Son prisme est direct, sa construction graphique engagée et parabolique, parfois psychédélique. La photo de Yohann ne se compare pas, elle s’accepte telle quelle. Lui qui fut d’abord mannequin revendique son free style, « une patte bizarre » (ce sont ses termes) qui commence à être repérée par le public. Yohann photographie avec son corps, shoot le mât d’un voilier couché à plat pont, capte le mouvement d’un véhicule en marche allongé sur son capot, crée des filets d’étoiles en pose longues à coup de nuits blanches.

Un art dont l’apprentissage s’est aussi bâti de façon hors norme, « puisque c’est une fois le diplôme en main que j’ai assimilé tout ce qu’on m’avait enseigné pendant un an », avoue le jeune homme. Il doit au Collège Marsan, à Montréal, « d’avoir tout appris de la photo, de la prise de vue à l’impression », et aux saisons canadiennes la surprise des variations végétales. « C’est la magie des saisons, un même arbre peut être vert, orange, rouge ou gris », se souvient-il. L’architecture de Montréal, « sous la neige ou le soleil », est une source d’inspiration, une ville où il photographie avec succès concerts et soirées.

Aujourd’hui, Yohann délaisse peu à peu ses natures mortes pour la vitalité de mannequins. Il veut saisir des mouvements de danse au flash, mettre en relief l’éphémère ou suggérer l’épanouissement d’une muse au cœur d’une forêt. Yohann est un artiste rêveur prolifique qui dans un petit carnet consigne ses afflux créatifs. Car, aussi fougueux soit-il, il sait qu’entre idée et concret, la patience est d’or. A l’image de ses métaphores photographiques.

Facebook : yohann di alexis photographer

Instagram dj : yosheemind

Instagram photo : yohanndi_photography

Snapchat :  diyoshee

Mail : yohannd9@gmail.com

/* ]]> */