Guyamag

Journée d’information et de formation des conseillers du Ceser Guyane

Capture d’écran 2016-07-10 à 11.32.12

Cette journée d’information et de formation des conseillers du CESER a pour but d’aborder les enjeux de la mise en place du conseil consultatif de l’Assemblée de Guyane et se propose de livrer une vision prospective sur l’unicéphalisme de l’administration consultative de la Guyane. Les objectifs visent à penser la réforme de l’administration consultative : composition et fonctionnement pour tenir compte des singularités de la Guyane. Des pistes de travail sont envisagées pour apporter une valeur ajoutée toujours plus grande à la CTG dans l’élaboration et la mise en œuvre de la décision publique locale en Guyane. Autre axe de réflexion, l’amélioration de la représentation de la société civile guyanaise au travers du CESECE. Cette journée a également permis d’aborder les deux scénarises de mise en place du CESECE : 2016 ou en 2017 et d’inscrire cette nouvelle instance dans le giron du CESE et les CESER Renouvelées en 2018.

Participer à l’efficacité de l’action publique de la CTG c’est se mettre au service du territoire Guyanais dans son ensemble

Depuis le séminaire de Sinnamary du 30 octobre 2014, le Ceser Guyane a opté pour la stratégie proactive. Nous ne voulons pas outrepasser nos compétences, mais rien ne doit se faire sans nous, car c’est nous qui connaissons l’intérêt général guyanais dans tous les compartiments de la société civile que nous représentons.

Nous avons mis l’accent sur la nécessité de poursuivre ce rendez-vous que permet la période de transition pour nous préparer au mieux à l’application de la loi n° 2011-884 du 27 juillet 2011 instruit le régime juridique de la nouvelle architecture institutionnelle locale guyanaise.

Quels sont nos objectifs ?

Nous devons être une force de proposition incontournable par notre travail dans le processus de mise en place du Conseil Economique Social pour l’Education la Culture et l’Environnement (CESECE). Mais aussi oeuvrer à la mise en place d’une administration consultative efficace de la collectivité territoriale de la Guyane. Et enfin faire évoluer le du rôle des organes consultatifs en vue de renforcer leur participation à la décision politique finale.

D’un point de vue strictement stratégique, notre CESER a jugé qu’il y avait une opportunité à participer à une démarche nationale, tout en faisant valoir les singularités de la Guyane. La demande d’une période de transition a été obtenue grâce aux actions rapidement mises en places par notre CESER.

Quelle est notre vision ?

Nous souhaitons à être en mesure d’accompagner l’assemblée de Guyane de la manière la plus efficace possible dans le cadre de l’élaboration de toutes les politiques publiques dévolues à la CTG par la loi.

Nous mettons en œuvre une instance consultative performante en collaborant le plus possible avec le conseil consultatif des populations amérindiennes et bushi-nengés.

Le nouveau conseil consultatif adossé à l’assemblée de Guyane a deux ambitions principales par ses réflexions, ses initiatives, ses productions et ses avis : concourir à l’efficacité de la décision publique locale et participer à l’efficacité de l’action publique de la CTG, au service du territoire guyanais dans son ensemble.

Quel devenir pour les Ceser des DROM et les nouvelles assemblées consultatives de Guyane et de Martinique ?

L’assemblée des Conseils économiques, sociaux et environnementaux de France (CESER de France) porte depuis des années la demande des CESER ultramarins pour un alignement de leurs dates de renouvellement sur celles des CESER de l’Hexagone. Ce renouvellement des CESER visant à une harmonisation réglementaire incluant non seulement un report de l’installation des nouveaux conseils consultatifs de Guyane et de Martinique, la prorogation d’un an de la période transitoire prévue par le décret du 30 décembre 2015 jusqu’au 1er janvier 2018. Ariane Fleurival, présidente du Ceser Guyane, déléguée Ceser France aux Outre-mer a conduit une délégation pour rencontrer Madame George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, le 9 juin dernier afin d’aborder la question du devenir des Ceser Outre-Mer. A l’issue de cette réunion, la ministre a adressé le projet de décret prenant en compte l’alignement et la prorogation qui devraient être effectifs au cours du second semestre 21016.

La délégation était composée par :

Laurent Degroote, président du Ceser de France, Michel Crispin, président du Ceser Martinique, Patrick Lecurieux-Durival, 1er vice-président du Ceser Martinique, Jocelyn Jalton, président du Ceser Guadeloupe, Jean-Raymond Mondon, président du Ceser Réunion, Nadine Hafidou 4 ème VP du CESEM (représente le Pdt du Ceser Mayotte empêché), Willy-Charles-Nicolas, 1er VP du Ceser Guyane,Oriane De Saint-Seine, déléguée générale Ceser France, Marthe Panelle-Karam, chef de cabinet Ceser Guyane.

66 Avenue du Gal de Gaulle – 97300 Cayenne

0594 28 96 05 Fax : 0594 30 73 65

Retrouvez-nous sur www.ceser-guyane.fr

Dossier réalisé par :

marthe.panelle-karam@cr-guyane.fr

/* ]]> */