Actualités des experts Guyamag Karumag Madinmag

La minute de la com’ : digital, il va falloir accélérer la transformation

MINUTE DE LA COM

Par François Brichant

Pierre qui roule…

Mon grand-père qui travaillait dans la traditionnelle industrie sidérurgique me disait souvent « pierre qui roule n’amasse pas mousse ». Ce dicton semble bien obsolète dans le monde d’aujourd’hui. La réalité, c’est que les progrès de la science et les progrès technologiques subissent, depuis l’invention d’Internet, une accélération exponentielle comme jamais dans notre histoire. Et lorsque l’on analyse le parcours des grandes sociétés nées avec Internet dans ces 20 dernières années, il est assez marquant de voir à quel point elles se sont transformées. Pour s’adapter à la révolution digitale, elles ont pour la plupart changé de cap en s’éloignant de leur activité de départ.

L’exemple nous vient de la nouvelle économie

Apple par exemple, est passé du statut de fabricant de micro-ordinateurs et de logiciels à celui de plateforme de distribution culturelle dématérialisée (iTunes). Puis en créant l’iPhone, Apple est devenue une place de marché connectée. Et si l’on en croit certains experts, elle pourrait se mettre à construire des automobiles dans un proche avenir. Pour Amazon c’est le même constat. La société de Jeff Bezos n’était en 1995 qu’une librairie en ligne. Aujourd’hui, Amazon est capable de vous connecter avec tout l’écosystème d’Internet grâce à Alexa, son assistante virtuelle qui obéit au son de votre voix. Google aussi a démontré son extraordinaire capacité de transformation. Il est passé du statut de simple moteur de recherche à celui de base de données scientifique et cartographique. Facebook, qui n’était au départ qu’un réseau de rencontre dans les universités aux Etats-Unis est devenu le premier diffuseur de contenu au monde. En connectant plus d’1 milliard 600 000 utilisateurs actifs chaque mois et parce qu’il en apprend chaque jour, Facebook va désormais développer l’intelligence artificielle et les bots pour que nous puissions interagir avec elle.

Quelques recettes pour se lancer dans la transformation

Tout comme ces grandes sociétés, nous, sur nos marchés, devons aussi être capables de nous transformer et de nous adapter aux progrès en permanence. Première recette, la veille technologique. Pour cela, ne vous laissez pas envahir par l’information. Gagnez du temps : abonnez-vous à des newsletters et lisez les blogs de ceux qui la synthétisent pour vous. Les conférences Ted aussi sont une formidable inspiration et il en existe sur à peu près tous les sujets. Deuxième recette, « le jeune ». Il est facteur de transformation. Embauchez-le, côtoyez–le et observez-le. Il sera pour vous une mine d’information sur les nouveaux usages, bousculera vos idées reçues et vous fera progresser. Troisième recette : testez, testez, et testez. N’attendez plus qu’une idée vous paraisse réalisable pour la mettre en œuvre. Tant pis si elle est imparfaite, vous la ferez progresser par des mises à jour régulières, alimentées par les retours de vos clients et de vos collaborateurs. Allez ! Bonne transformation !

Retrouvez “La Minute de Com’” 

sur Martinique 1ère

ET sur GuYANE 1ère en Radio

/* ]]> */