Actualités des experts Guyamag

Netactions : digital et médias sociaux au service de l’événementiel

Capture d’écran 2016-07-10 à 11.22.27

En Guyane comme ailleurs, l’intégration de dispositifs digitaux dans l’organisation et le relai de l’événement devient crucial.

La communication passe de plus en plus par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux – Facebook, What-sapp, Instagram, twitter, etc. Ces nouvelles solutions changent votre quotidien.

Par Paul-Richard Vingadassalom

L’omniprésence des mobiles

Créer un événement, que ce soit une conférence, la sortie d’un nouveau produit ou le démarrage d’une entreprise, est devenu incontournable pour se faire connaître.

Les consommateurs sont de plus en plus friands d’interactivité. Le mobile est le meilleur outil pour toucher le public au plus près, dans son quotidien. C’est donc grâce à son propre outil que le public (le mobinaute) devient acteur de l’évènement en réagissant à une vidéo diffusée en direct, en participant à un jeu concours, en partageant l’information reçue via SMS, mail ou réseau social.

L’émergence de nouveaux réseaux sociaux 

Les réseaux sociaux comme Facebook, Whatsapp, Instagram, Twitter, Meerkat ou Periscope deviennent des canaux de diffusion primordiaux pour une communication réussie. Les utilisateurs veulent être au plus près de l’événement et le suivre instantanément, même sans y être physiquement. Les réseaux sociaux permettent justement d’être informé en temps réel du déroulement d’un événement, qu’il soit à quelques mètres de chez soi ou à l’autre bout de la planète.

Aujourd’hui, c’est l’information visuelle qui interpelle le plus !

L’interaction et le jeu 

Créer de l’interaction permet de prouver que vous vous intéressez à votre public. Lancer par exemple un jeu est un excellent moyen d’interpeller, de développer et de fidéliser votre communauté. Au sein d’un évènement, il permet de mobiliser des collaborateurs, les intervenants et le public afin de booster sa résonance digitale. Il permet de jauger l’enthousiasme et la satisfaction post-rencontre, en live ou après la manifestation.

Quoi de plus attrayant qu’une récompense grâce à l’attention que vous portez à votre public ?

La digitalisation 

Entreprendre votre digitalisation est aujourd’hui indispensable afin de simplifier et de dématérialiser au maximum vos démarches. En plus de réduire vos actions nécessaires au bon déroulement de votre évènement, vous allez pouvoir cibler au mieux votre public et étendre votre communauté.

Cela peut passer par la réservation en ligne, par de la promotion via les réseaux sociaux, la diffusion de l’événement en direct ou bien encore le remerciement de participants et d’acteurs.

Les médias sociaux, plateformes indispensables pour les organisateurs d’événements

Ils sont plus que jamais des leviers d’attractivité et des porte-voix événementiels. Facebook, Whataspp, Twitter, Pinterest, Google+, YouTube, Slideshare… Les médias sociaux n’ont jamais représenté un tel levier marketing au cœur de l’événement ! Le constat est sans appel. En 2012, 35% des organisateurs d’événements les qualifiaient de « très importants » selon l’étude Amiando 2012. Ils étaient 75% à les qualifier d’instruments marketing « très importants » en 2013 (étude Amiando).

Quelques bonnes pratiques de l’événement digital 

Les règles : préparez vos « Hashtag » en amont et vérifiez qu’ils ne soient pas utilisés par un autre événement (la recherche peut se faire directement sur Twitter Search) ; évitez des comptes Facebook, Google+ et Twitter « événementiels »
si l’événement n’est pas récurrent (à voir pour les événements hebdomadaires ou mensuels ; propulsez le Hashtag bien avant l’événement sur vos supports de communication (flyers, affiches, invitations, emails, bios des profils sociaux, sur des affichettes le jour-J) ; mesurez les conversations et l’intérêt de vos publics connectés directement sur la base de votre Hashtag. Enfin, connectez… Un événement digital n’est rien sans une bonne connexion WiFi (4G ?), alors prémunissez-vous contre un réseau trop faible ou inadapté.

Plus qu’un risque, les médias sociaux sotn une opportunité pour l’organisateur !

/* ]]> */