Dossier spécial Karumag

DOSSIER Tourisme : Comité du tourisme des îles de guadeloupe, construire une marque reconnue et inimitable

comite-du-tourisme-des-i%cc%82les-de-guadeloupe

Notre archipel connaît une embellie touristique indéniable. Le nombre et l’origine variée des touristes internationaux ainsi que les récents résultats affichés par l’aéroport Pôle Caraïbes en attestent largement. Pour autant, Louis Molinié, Président du CTIG ne s’en satisfait pas. Désormais son objectif est déterminé : construire et soutenir une marque « Guadeloupe », véritable identité culturelle de nos îles. Willy Rosier, Directeur Général du CTIG nous éclaire sur cet objectif.

Quelle est votre analyse des nouvelles tendances de notre marché touristique ?

Nous avons su franchir un premier palier en assurant, au cours de ces dernières années, une progression continue de la fréquentation tant des touristes de séjour que des touristes de croisières. Avec notamment, 100 000 touristes de séjour et 200 000 touristes de croisière de plus qu’en 2011, la destination Îles de Guadeloupe montre sa capacité à être attractive. En outre, nos efforts pour ne plus dépendre du mono marché français commencent à porter leurs fruits. Les marchés américains et canadiens sont en pleine expansion, avec pour la prochaine haute saison 23 vols directs, dont 17 des USA. Notre objectif est cependant d’aller bien plus loin, en faisant des iles de Guadeloupe un modèle de réussite en matière de développement touristique.

Et c’est là que la stratégie de « marque » intervient ?

Oui, car nous avons pour ambition de travailler, avec l’ensemble des opérateurs publics et privés de faire de la marque “Îles de Guadeloupe” et des marques qui la composent (Marie-Galante, Les Saintes, La Désirade, Basse-Terre et Grande-Terre) des références en matière de destination touristiques. Construire une marque est un exercice difficile. Il y a beaucoup plus d’exemples d’échecs que d’exemples réussies. Cela demande un travail de fond avec tous les partenaires et l’on doit parvienir à s’entendre sur l’image que l’on veut donner de notre territoire. Une image visuelle mais aussi une image qui porte notre identité culturelle. C’est notre ADN et la promesse que nous faisons au touriste qui nous visitera, auquel nous promettons une expérience unique.

Construire une marque, c’est aussi s’assurer que nous développons nos propres savoir-faire en matière de production et en matière de qualité de services. C’est la raison pour laquelle nous parlons de marque de fabrique. Une marque de fabrique Iles de Guadeloupe, reconnue et inimitable. Réussir le chantier de la marque, c’est réussir le défi du développement touristique pour les 30 prochaines années, un développement harmonieux, respectueux de notre culture et de notre environnement et profitable à tous les secteurs économique de notre pays.

Qu’attendez-vous du Salon Top Résa 2016 ?

Top résa constitue un rendez-vous traditionnel et incontournable. Cette année nous aurons un stand tout nouveau qui nous permet de communiquer sur chacune des Îles de Guadeloupe. Nous viendrons y présenter nos chiffres et aussi les nombreuses nouveautés des Îles de Guadeloupe. A cette occasion, nous testons aussi notre attractivité, en voyant en quelques jours, l’ensemble des partenaires qui comptent pour notre destination. Tours-opérateurs, groupement d’agents de voyage, compagnies aériennes…Enfin, top résa nous permet aussi de connaitre la situation de nos concurrents et leurs innovations.

/* ]]> */