Dossier spécial La Réunion Positive economie RéuniMag Services

Dossier Tourisme : des vols sur-mesure avec Run Aviation

dossier-run-aviation

Run Aviation est la dernière née des compagnies aériennes réunionnaises. Fruit d’un travail de longue haleine mené par des passionnés de l’aéronautique, elle a reçu le précieux sésame de l’Autorité de surveillance du transport aérien en mars dernier. Depuis, elle prend régulièrement les airs comme taxi jet, ambulance aérienne ou encore cargo express. Chez Run Aviation, les vols sont à la carte, le voyage sur-mesure…

Créée en juillet 2014 par une équipe de passionnés de l’aéronautique, la société Run Aviation a attendu de nombreux mois avant d’effectuer ses premiers vols commerciaux. La jeune compagnie réunionnaise présidée par Thierry Ramyead, ingénieur du Contrôle aérien de la navigation aérienne à la retraite, a acquis son premier appareil l’année suivante. En mars dernier, elle a obtenu son certificat de transport aérien (CTA) auprès de la Direction générale de l’Aviation Civile, puis, quelques semaines plus tard, un agrément de l’ARS OI pour pouvoir réaliser des évacuations sanitaires d’urgence.

Voyager selon ses besoins

Avec ces deux autorisations, Run Aviation est ainsi agréée pour le transport de personnes et de matériel, ainsi que pour le transport sanitaire aérien. Différence notable avec les grands noms de l’aviation civile, le transporteur aérien propose des voyages à la carte et non des vols réguliers avec, comme périmètre d’intervention, la zone Sud de l’océan Indien (Madagascar, Mayotte, Les Comores, Les Seychelles, l’Ile Maurice, Rodrigues et les Iles Eparses). Ce transport personnalisé dans le ciel est tarifé à l’heure de vol.

Grâce aux caractéristiques techniques de son appareil, Run Aviation peut sortir du giron des aéroports régionaux. « Quelques jours à Madagascar ? Une visite expresse de Rodrigues ? Un contrat à signer à la dernière minute dans la zone ? Un week-end aux Seychelles ? Faîtes part de votre projet… Il existe plusieurs dizaines de pistes d’atterrissage dans la zone pour lesquelles Run Aviation détient aujourd’hui une habilitation (terrains douaniers, non douaniers, réglementés) », précise la compagnie sur son site Internet.

Run Aviation ambitionne de se positionner en tant que « taxi jet » pour des vols sur-mesure de loisirs et/ou d’affaires, « ambulance aérienne » pour une demande spécifiques de particuliers, d’hôpitaux et de compagnies d’assistance, et « cargo express »
pour acheminer du petit matériel jusqu’à 600 kilos.

Ses ailes se déploient dans les airs de l’Océan Indien

En février 2015, soit seulement quelques mois après sa création, la jeune compagnie a acquis son premier appareil, un beechcraft King Air, modèle F90. Acheminer l’avion jusqu’à La Réunion fut un véritable périple. Durant trois jours, l’avion a survolé bon nombre de contrées et fait escale à Perpignan, Corfou (Grèce), Le Caire, Luxor (Egypte), Djibouti, Mombasa (Kenya) et Dzaoudzi (Mayotte). Côté technique, l’avion de Run Aviation détient une autonomie de vol allant jusqu’à 5 heures et n’a besoin que de 800 mètres de piste à l’atterrissage. 

/* ]]> */