Guyamag Portraits

Aruhna, la voix de l’Ouest

aruhna

Jeune artiste originaire de l’Ouest Guyanais, Aruhna a remporté en septembre dernier un lindor pour son premier album baptisé « Fanm Jaguar ». Rencontre.

Par Audrey Ollon

La première chose que l’on remarque chez Aruhna c’est son sourire généreux ; une qualité comme évidente pour cette infirmière libérale de profession qui a fait du chant sa passion. « Les deux ne sont pas incompatibles, c’est dans le don de soi, le partage… », explique celle qui a sorti cette année son premier album baptisé « Fanm Jaguar », « Parce que le jaguar est un animal emblématique de la Guyane ! Je me suis imaginée une femelle jaguar dans la forêt, très solitaire, très protectrice de ses enfants… Chez les toltèques, la femelle jaguar est guérisseuse».

« Je vois la vie autrement »

Il a fallu deux ans de préparation pour permettre au projet de voir le jour même si la rencontre avec son manager remonte à 2010. Cette année-là, la jeune femme retrouve sa terre natale après 15 ans passés à Paris et plusieurs expériences marquantes dont une en Centre-Afrique en tant qu’infirmière militaire. « Depuis que je suis revenue, je vois la vie autrement, de manière plus vraie, plus pieuse », avoue-t-elle.

Un album éclectique…

Aruhna est non seulement chanteuse mais elle est également à l’origine de ses textes. « J’écris depuis toute petite, des poèmes, des contes… J’aime écrire sur ce que je ressens, sur mon pays, mes racines. L’écriture me tient à cœur. »

Celle qui puise son inspiration « dans tout », définit son expression musicale comme étant un mélange de musique guyanaise et amazonienne. « C’est un peu du jazz amazonien », s’amuse-t-elle ; mais pas que ! En effet, l’artiste propose dans son album des morceaux éclectiques qui vont du reggae, à la balade en passant par la rumba.

Sur scène, l’artiste est accompagnée d’un quatuor de musiciens : Gilbert Binta le bassiste, Pierre-Marie Levaillant le pianiste, Djers le batteur et Jean-Lou le guitariste. « Ils font beaucoup de concessions » rappelle-t-elle, reconnaissante.

Le clip de la chanson « Terre natale » – extraite de son album et qui parle entre autres du retour aux sources – est officiellement sorti à la mi-octobre 2016 ; de plus, un 2ème album est déjà en préparation, « on va essayer de faire un album cohérent, très jazzy » indique-t-elle dans un sourire.

L’artiste nous a également confié nourrir secrètement un projet d’association qui viserait à «aider les femmes à retrouver leur dignité, les accompagner » ; c’est là une étape supplémentaire pour celle qui compte bien continuer à mener de front ses deux carrières !

/* ]]> */