Actualités des experts La Réunion RéuMag

Attaché… à la liberté de la presse

thomas-lauret-run-concept

Une presse libre et indépendante est une condition nécessaire au bon exercice de la démocratie. Il est primordial que l’expression médiatique, riche de sa diversité et de sa pluralité, puisse continuer à se développer à La Réunion et remplir pleinement son rôle d‘information et de relais d’opinion. Cependant, l’actualité vient souvent nous rappeler que ces principes font face à des menaces permanentes.

La liberté d’opinion, d’expression et d’information, ainsi que la liberté des médias font partie des fondements essentiels de notre société. Mais l’actualité récente vient une fois de plus nous rappeler combien leur défense est un combat permanent, y compris en France, pays des libertés.

Encore très récemment, des journalistes et sociétés de rédacteurs de médias nationaux se sont mobilisés contre les mesures d’un projet de loi, intitulé « égalité et citoyenneté » et mettant à mal la Loi de 1881 sur la liberté de la presse. Ce projet contient une série de mesures pour la jeunesse, la mixité sociale ou contre les discriminations. Il prévoit aussi, dans la version votée par les sénateurs, des amendements renforçant les sanctions apliquées aux délits de presse sur Internet, une remise en cause du droit à la défense ainsi qu’un risque judiciaire accru pour les sources et les sociétés de presse. Sous couvert de protéger les journalistes professionnels, c’est une profonde inégalité, d’ailleurs largement dénoncée par vingt-six médias, qui a été introduite dans le texte. Au moment où nous écrivions ces lignes, les députés devaient à nouveau examiner ces différences.

Autre exemple, du côté de Madagascar où un texte adopté en juillet dernier et baptisé Code de la communication prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 30 000 euros pour injure ou diffamation commise envers les représentants de l’Etat…

En exerçant leur métier, c’est aussi notre liberté à tous que les journalistes défendent. Ils mettent des mots, des images et des sons sur les informations qui leurs parviennent et qu’ils hiérarchisent.

Nous ne devons pas oublier que nous avons la chance à La Réunion d’avoir une presse plurielle : des journaux quotidiens, de nombreux magazines, des radios, des télés, des sites web d’informations, des blogs, sans oublier des avis éclairés qui s’exercent aussi sur les réseaux sociaux.

Chaque menace de disparition qui pèse sur tel ou tel titre représente aujourd’hui un danger pour notre démocratie, car une presse variée permet la diversité des points de vue et des opinions.

Nous avons un champ des possibles à explorer. Nous défendons l’idée que chacun doit pouvoir y trouver sa place, dans le respect fondamental des libertés et pour que vive la pluralité de la presse.

Thomas Lauret

tlauret@runconcept.com

www.runconcept.com

/* ]]> */