Dossier spécial Guyamag

Dossier industrie locale : Délices de Guyane, régal des yeux et des papilles

delices-de-guyane

Punchs,  rhums, pâtes de piments, chutneys, confitures de goyave, de mombin, d’abricot pays… Depuis 2007, date du rachat par Bernard Boullanger d’une petite société artisanale, Délices de Guyane s’est solidement implantée dans le paysage guyanais. Renouvelant sans cesse ses gammes de produits, elle souhaite à présent conquérir le cœur des parisiens.
Focus sur une pépite de l’économie guyanaise.

Par Perrine Jeunehomme

Délices de Guyane, c’est 60 tonnes de fruits et piments frais transformés par an, des produits 100% naturels, cueillis à la main et  sublimés par des recettes qui en font ressortir toute la saveur. « Nos gammes de piments, c’est notre cœur de métier, explique Amalia Boullanger, directrice du site. Ils sont triés par couleur à la main, et on y ajoute des fruits et des épices : papaye,  mangue, banane, gingembre … On propose une vingtaine de parfums pour les pâtes de piment. Tout le monde y trouve son compte ! ». Ni ajout d’eau, ni additifs dans leurs produits.
« Dans un condiment, vous avez de l’huile de tournesol, du sel et des produits frais ».

Délices de Guyane travaille avec une vingtaine d’agriculteurs qui suivent un cahier des charges très précis et exigeant sur la qualité. La fidélité aux producteurs locaux est  une des valeurs fortes d’Amalia qui estime être « moteur dans l’agriculture en Guyane, et pas seulement l’agriculture, car on passe aussi de très belles commandes aux artisans locaux pour concocter nos coffrets cadeaux ! »

Des coffrets cadeaux au packaging très soigné  

Ces colis cadeaux de fin d’année constituent une véritable alternative au traditionnel foie gras – champagne.  « L’idée, c’est de proposer un coffret 100% Guyane : nos paniers en arouman sont tressés localement par les Amérindiens. Miel, chocolat, savons, huiles essentielles,  tous les produits qu’on rajoute sont faits de manière artisanale », précise fièrement Amalia. Chaque année a son lot de nouveautés pour pimenter les fêtes. Pour n’en citer qu’une,  il y aura des liqueurs pailletées d’or dans les coffrets prestiges proposés aux comités d’entreprise …

Un nouveau point de vente à Paris

Ces produits d’une qualité exceptionnelle, Amalia les défend avec ardeur et veut les faire connaitre partout dans le monde.  Le site internet crée début 2016, en français et en anglais, permet de découvrir toutes les saveurs de la Guyane en quelques clics. « Mais sans point de vente, c’est toujours très compliqué, reconnaît-elle. Aujourd’hui, il faut être présent pour pouvoir mieux vendre ». L’ouverture prochaine d’une épicerie fine à Montmartre devrait booster les exportations qui ne représentent encore que 10% de ventes.

Le secret de sa réussite ? Un attachement aux bons produits du terroir, un savoir-faire unique et des efforts de « recettage constants ».

/* ]]> */