La Réunion RéuniMag Services

Et si on allait s’asseoir à La Table de Jérôme

la-table-de-jerome-1

Sur le front de mer de Saint-Denis, depuis plus de deux ans, Jérôme a ouvert sa table. Et s’y installer c’est avant tout partager, à travers sa cuisine, la personnalité simple et attachante d’un Chef talentueux. Escale à La Table de Jérôme.

La Table de Jérôme ne peut pas mieux porter son nom. Lorsqu’on s’y assoit, on entre tout entier dans l’univers du Chef. Et le voyage vaut le détour. La cuisine est simple, originale et savoureuse, les produits sont frais et l’ambiance détendue et chaleureuse. Bref, tous les ingrédients sont réunis. Et si l’étape culinaire est aussi réussie, c’est avant tout parce que le Chef, avant d’installer sa table, en a garni bien d’autres.

Le Chef, c’est Jérôme Loyher. Et s’il n’a que 34 ans, son parcours ressemble plus à celui d’un vieux Chef étoilé que d’un jeune marmiton. Dès 14 ans, bien décidé à faire de sa passion son métier, il part pour l’école hôtelière de Thonon-les-Bains, sur les berges du lac Léman à la frontière suisse. La suite ? Que des grandes maisons dans des lieux tout aussi prestigieux. Saint-Tropez et son Château de la Messardière (5 étoiles) durant cinq ans, Ladurée et ses macarons pendant dix ans, Monaco, les stations de montagne huppées… « J’ai appris le métier tout en découvrant le monde », se remémore-t-il.

Une cuisine influencée par… la pâtisserie

Après un passage de cinq ans en Australie en tant qu’« executive chief » pour le Compass Group où il gère la restauration de trois hôtels, il décide, voilà six ans, de rentrer chez lui, à La Réunion. « Ma grand-mère est tombée malade et est décédée sans que je sois présent, ça a été un déclic ».
Il lance alors son activité de chef-traiteur à domicile. Les repas gastronomiques avec maître d’hôtel qu’il propose rencontrent un franc succès. Mais, il le reconnaît : « J’avais arrêté car j’étais fatigué du travail en cuisine, dans l’urgence. Et puis, c’est vrai, cette adrénaline m’a manqué ». Résultat, même s’il continue son activité à domicile, il lance, en avril 2014 : La Table de Jérôme.

Ce restaurant, c’est donc le résultat de vingt ans d’apprentissage, de voyages, de rencontres. Une cuisine fine, légère, avec des saveurs « sucrées-salées ». « L’influence de la pâtisserie sans aucun doute », assure-t-il. C’est bien ça La Table de Jérôme, on y vient pour manger tout en découvrant, dans l’assiette, les influences et la personnalité de son hôte. Une personnalité attachante et empreinte d’une grande sincérité. La preuve, il la donne lorsqu’on lui demande sa meilleure recette : « Mon fils, sans aucune hésitation ». Puis d’ajouter, immédiatement : « Et mon plat le plus raté, ma vie familiale que je n’ai pas réussi à équilibrer avec le travail… »

Un travail, ou plutôt une passion dévorante qui devrait le conduire encore et toujours vers de belles aventures. D’autres restaurants, probablement. Mais surtout, son rêve : « avoir mon hôtel ». Quand tu veux Jérôme, donne-nous juste l’adresse.

Ouvert tous les midis, sauf le dimanche, et le jeudi, vendredi et samedi soir. 

Parking de 70 places.

83 bis, rue Léopold Rambaud,
97400 Saint-Denis

/* ]]> */