Guyamag Karumag Madinmag Positive economie

Le Prix « Orange & Elles » lui donne des ailes

rachelle-baissi

S’il y a bien quelque chose de passionnant lorsqu’on écoute quelqu’un, c’est sa capacité à nous transmettre son enthousiasme. Rachelle Baissi est l’une de ces femmes pleine d’énergie, pointilleuse et travailleuse qu’il est facile de mettre en lumière tellement il en émane d’elle. Lauréate du concours « Orange& Elles » en avril dernier, la jeune femme a su conquérir le jury par l’originalité de son projet Bees Work. Portrait d’une entrepreneuse de trente-huit ans qui voit les choses en grand pour la Guyane. 

Par Coralie Custos 

C’est in extrémis que Rachelle Baissi s’inscrit au concours de la Fondation Orange. Le « Prix Orange & Elles », concours interrégional de création d’entreprise a été lancé en septembre 2015 et s’adresse à toutes les femmes porteuses de projets innovants dans le numérique en Guadeloupe, Martinique et Guyane. En partenariat avec l’Association Femmdoubout, la première édition 2015 a rassemblé dix-huit candidates.

Ce sont cinq mois de travail sans relâche, à remanier, façonner et perfectionner leurs idées avec des professionnels du coaching. « J’ai renforcé mes acquis et appris à penser comme une réelle chef d’entreprise, ce qui a tout de suite donné un autre caractère à ce que je voulais faire. Catherine Nordey, déléguée Mécénat Fondation Orange et Virginie Lebeau, présidente de l’association Femmdoubout ont été d’une aide extrêmement précieuse », explique Rachelle Baissi.

En mai, le verdict tombe et c’est avec une belle philosophie que la finaliste nous raconte son ressenti. « Au fond de moi, j’avais déjà gagné car j’avais tant appris. C’est pour cela que lorsque mon nom a été appelé, je n’ai pas tout de suite réalisé tout ce que cela engendrait. Il y avait tant de beaux projets en compétition, face au mien ». Bees Work, métaphore de la ruche au travail, mettra donc à disposition au cours de l’année 2017 un espace de travail, individuel ou collectif, équipé et connecté pour tous les travailleurs nomades de la Guyane.

En proposant une alternative aux bureaux classiques, la chef d’entreprise veut mettre en place le premier espace de coworking en Guyane. « Ma carrière professionnelle m’a permis d’appréhender les limites de certaines conditions de travail. Je suis en contact permanent avec le microcosme économique et social guyanais et il nous manquait un lieu ouvert pour répondre à ces attentes ». Un nouveau modèle de travail, design et contemporain est donc en cours de création où l’économie de partage est au centre de la dynamique.

Propulsée également par le réseau Orange Fab, accélérateur de start-up, Rachelle Baissi est aujourd’hui entourée par des professionnels afin de développer son business et construire des produits et des services pertinents. Un accès privilégié qui laisse présager un ciel bleu sur le coworking en Guyane.

contact@bees-work.com

 
/* ]]> */