Culture et plaisir Karumag

Les pêcheurs de Grand-Baie, « Le passé est un pays où je n’habite plus »

les-pe%cc%82cheurs-de-grand-baie

Par Nelly Bouveret

Un roman transatlantique qui égrène au fil des pages ce que les 8000 kilomètres qui nous séparent de la Métropole ont tissé comme rêves d’avenir, espoirs déçus ou projets merveilleux…. Ecrit par Mariella Agnès Bergen et inspiré de faits réels, l’ouvrage raconte l’histoire d’Eddy. L’enfant a dix ans quand, en 1987, il quitte Marseille avec sa famille et prend place dans un gros oiseau blanc qui va le déposer sur une île dont ses parents sont nostalgiques et aux pieds d’un grand-père qui saura, c’est promis, s’occuper de tout. Les enfants s’émerveillent de ce qui les nourrit. Ils croient les chimères qui tourmentent les adultes. Quand on habite une tour sale et triste sur les hauteurs de Marseille, on voit la mer comme une complice et le soleil comme une promesse. Le retour aux sources décidé par sa famille ne peut donc que ravir le petit. Ce matin-là, du haut de ses 10 ans, Eddy est heureux. Evidemment les histoires de la vraie vie sont toujours chaotiques. Mais débarquer en 1987 à Grand-Baie alors que le quartier, bien fourni en drogue et en rhum, est en grande partie dépourvu d’électricité et d’eau courante, réduit les bons moments à peu de choses et les perspectives d’avenir à un horizon bouché. Ballottés entre l’indéniable courage et les brutalités absolues du père, Eddy et ses frères, comme tous les enfants de Grand-Baie, subissent d’autres injustices essentiellement dues à la faillite des politiques publiques qui ont laissé ces quartiers pauvres dans le plus grand dénuement, sans hygiène, sans assainissement, sans ramassage scolaire efficace. Les rêves d’Eddy s’enlisent dans la boue du chemin de l’école qu’il doit emprunter pieds nus, ses mikas à la main. Humilié, révolté mais impuissant, l’enfant se perdra et ne devra son salut qu’à un sursaut de conscience, un refus de subir une fatalité malfaisante et à l’amour de sa petite fille.Mariella Agnès Bergen s’appuie sur le témoignage d’Eddy et sur un travail d’investigation qu’elle a réalisé auprès des services et travailleurs sociaux de Baie-Mahault. D’une écriture fluide et concise qui monte en tension quand le danger menace, l’auteure livre un témoignage rare et bouleversant. A lire absolument.

Les pêcheurs de Grand-Baie aux Editions Jets d’Encre.

Galadrielle Troussard  

0148 86 18 76

promotion@jetsdencre.fr

/* ]]> */