Madinmag Portraits

Maely Templet : une martiniquaise aux Marie Brizard Masters !

marie-brizard-master

Le 17 septembre dernier, la société Prévoteau et l’AFPA Martinique ont organisé les Marie Brizard Masters, une compétition au cours de laquelle les meilleurs bartenders de la Martinique se sont affrontés autour du thème des années folles. 

C’est devant une petite assemblée et un jury composé de professionnels du milieu que les 7 bartenders se sont affrontés. Les membres du jury à l’œil averti avaient la lourde tâche d’évaluer la technique, la présentation et surtout le goût des cocktails proposés par les candidats. “Le concours Marie Brizard Masters a lieu tous les deux ans, il met en avant la profession de bartender ; nous faisons un concours local pour avoir un candidat sérieux qui représentera la Martinique à Bordeaux”, explique Stéphane Michalon, l’organisateur du concours.

Les candidats – qui avaient chacun élaboré un cocktail au-tour du thème des années folles – ont littéralement rivalisé d’ingéniosité pour les noms et la décoration de ces derniers. C’est ainsi que le public a pu découvrir le cocktail “Old Spice”, sublimé par une mise en scène fascinante : une boîte à bijoux débordante de colliers de perles “ qui rappelle le temps qui passe”, explique Mike, son créateur.

Visiblement investis, les candidats ont fait la fierté de l’organisateur. “Je suis agréablement surpris parce qu’ils ont un bon niveau, ce sont de bons candidats, ils ont de bonnes techniques, on les retrouve régulièrement dans les concours”, précise Stéphane Michalon.

Entre points historiques et autres anecdotes, les candidats ont ainsi su transporter le jury et le public dans leur univers et montrer par la même occasion leur propre vision des années folles. Le show s’est clôturé avec la victoire de Maely Templet, seule fille de la compétition. Cette dernière décroche grâce à son cocktail intitulé “Maine Prohibition” une place pour la finale des Marie Brizard Masters et représentera ainsi la Martinique à Bordeaux du 19 au 23 novembre 2016. “Je suis juste heureuse”, a-t-elle déclaré, posant fièrement face aux objectifs, son certificat dans une main et son cocktail gagnant dans l’autre.

/* ]]> */