Madinmag Services

Risque incendie et sécurité au travail : se former pour être préparé

aspis-services

Démocratiser la culture du risque et rendre les formations accessibles à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille : tel est le défi que s’est lancé la société ASPIS-Services.  Ses conseillers et formateurs, tous préventeurs, aident les chefs d’entreprise à anticiper les risques et à remplir leurs obligations légales, comme l’explique son gérant Alexandre Richol.

La Martinique est dans une zone à haut risque sismique. Pensez-vous que les entreprises soient prêtes en cas d’évènement majeur ?
Vous entrez directement dans le vif du sujet !  Il est vrai que les exercices d’évacuation ne sont jamais faits, ce qui est une considérable lacune. En termes de risque incendie, même constat : alors que des gestes simples pourraient sauver des vies ou un bâtiment, l’on se rend compte que peu de structures comptent en leur sein du personnel formé. Heureusement, aujourd’hui toutes ont un extincteur mais combien de personnes savent vraiment l’utiliser ?

Est-ce si difficile d’utiliser un extincteur ?

Trois minutes : c’est le temps qui sépare parfois un départ de feu du moment où l’on ne peut plus l’éteindre sans moyens colossaux. Ce laps de temps est vital : c’est au moins la durée nécessaire pour atteindre un extincteur, l’empoigner et l’amorcer. Si en plus on doit réfléchir à son fonctionnement, il est déjà trop tard. Pour répondre à votre question : non, ce n’est pas si simple… Et les idées reçues ne concernent d’ailleurs pas que la sécurité incendie : dans le domaine de la sécurité au travail et des premiers secours, les entreprises pensent souvent qu’il suffit d’appeler le SAMU mais le temps que les secouristes arrivent, il peut être déjà trop tard. Parfois, un simple geste réalisé durant les premières secondes peut sauver une vie. C’est valable dans le quotidien d’une entreprise et encore plus en cas d’un sinistre d’ampleur comme un séisme.

N’est-ce pas pourtant une obligation ?

Absolument. Le Code du Travail indique que « l’employeur prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l’intérêt du sauvetage des travailleurs » ; à défaut, il engage sa responsabilité pénale. Généralement, les grandes entreprises sont à jour de toutes les dispositions réglementaires. Dans les petites et moyennes c’est plus compliqué… Mais il ne faut pas leur jeter la pierre : compte tenu de leur taille et des difficultés organisationnelles, il leur est difficile de mobiliser leur personnel dans une formation. Par ailleurs toutes les formations ne sont pas prises en charge par les OPCA. Ils se heurtent donc également à une contrainte financière.

Comment lever ce frein ?

En faisant du sur-mesure. Nous travaillons avec des entreprises de toutes tailles. Les Grands comptes sont généralement très réceptifs. On essaie donc de trouver, pour les plus petites entreprises, des adaptations. Nous avons une grande flexibilité : nous nous adaptons, allons sur place, travaillons s’il le faut le dimanche ou la nuit, au plus près des problématiques des entreprises. Les enjeux posés par la sécurité au travail dans une structure de la petite enfance ne sont par exemple pas les mêmes que ceux d’un hôtel.  Parmi nos innovations, nous proposons des formations dans nos salles de cours qui réunissent des chefs d’entreprise du même secteur d’activité.  En plus de la réduction des coûts engendrée pour eux, cela permet de créer de l’émulation entre des professionnels qui partagent les mêmes problématiques.

Encore faut-il les convaincre…

Préventeurs expérimentés et convaincus, les conseillers et formateurs d’ASPIS Services sillonnent le territoire pour sensibiliser les entrepreneurs et les aider à remplir leurs obligations. Notre méthodologie repose sur une identification précise, permettant de répondre tant aux obligations réglementaires qu’aux besoins et contraintes de chaque structure, avec un objectif : inculquer une véritable culture du risque pour garantir la sécurité des hommes et des biens dans le milieu professionnel.

Les obligations réglementaires du chef d’entreprise

Article R4227-28 créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008

[L’employeur prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l’intérêt du sauvetage des travailleurs.]

Article L4121-1

[L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Ces mesures comprennent :

1° Des actions de prévention des risques professionnels ;

2° Des actions d’information et de formation ;

3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.]

ASPIS Services

Z.I. La Lézarde

Immeuble Cottrell 97232 Le Lamentin

Mail : c2si@aspis-services.com

/* ]]> */