Culture et plaisir Guyamag Karumag Madinmag

Black’In : les Antilles mettent à l’honneur le marché de la petite enfance

BLACK'IN

Les femmes enceintes et leurs futurs bébés ont désormais le vent en poupe aux Antilles. Depuis peu, plusieurs marques leur sont consacrées. Nous nous sommes penchés sur deux enseignes gérées par des « mom’preneures », des femmes antillaises remarquables, véritables business women, mais pas que ! Rencontre avec Erika Priam de Maman Glamour et Christelle Dangany de Ti Bouboun’.

« Le pas est difficile à sauter mais il faut le tenter pour ne pas avoir de regrets… », Erika Priam, co-fondatrice de la marque Maman Glamour

Enceinte, Erika Priam a beaucoup de mal à trouver des vêtements qui correspondent au secteur d’activité dans lequel elle évolue. Le choix d’enseignes spécialisées en local est restreint et les modèles proposés sont loin d’être glamours. Avec le soutien de son mari, Erika décide alors de monter son propre e-shop de vêtements et accessoires pour femmes enceintes. Trois années plus tard naît Maman Gamour, une boutique en ligne dont l’objectif est de donner un coup de soleil à la mode des femmes enceintes. « Nous cherchons à tropicaliser l’offre un maximum. C’est la raison pour laquelle les mannequins présentés sont pour la plupart des Antillaises. A long terme, nous aimerions pouvoir proposer des collections réalisées avec des tissus locaux ou dessinées par des stylistes de la Caraïbes », affirme la jeune maman. Sur la question de l’entreprenariat, le plus difficile a été, selon Erika, la recherche de fournisseurs. Sa volonté de se démarquer de ses concurrents l’a poussée à trouver des partenaires à l’étranger : ce fut le début d’un parcours laborieux. Elle déplore également la surcharge administrative et l’accompagnement limité des institutions pour ceux qui se lancent. Le point positif ? « Il y en a toujours ! La possibilité de laisser parler sa créativité est une chance incroyable ».

« Il m’a fallu six ans pour passer de l’idée à la concrétisation du projet… », Christelle Dangany, fondatrice & gérante de la marque Ti Bouboun’

Il y a six ans, Christelle devient maman. Femme active et occupant un poste à responsabilité, elle n’a pas toujours le temps de préparer les repas de son fils. Elle alterne donc entre plats faits maison et plats industriels.

Le moment de la diversification alimentaire fut pour elle un véritable déclic : en tant qu’Antillaise, comment s’identifier à l’offre de petits pots pour bébé présente en hypermarché où nos traditionnels fruits et légumes n’ont pas leur place ?
L’idée fait son chemin et laisse place, quelques années plus tard, au développement de Ti Bouboun’, une marque de produits alimentaires pour les tous petits. La première gamme est constituée d’une série de plats préparés à base de christophine, giromon, banane jaune, etc…, dont les qualités nutritionnelles sont largement plébiscitées. Mais le projet ne s’arrête pas là. Christelle pense déjà à la suite avec des biscuits, gâteaux et autres produits plus gourmands les uns que les autres. Et quand on lui demande ce que lui a apporté cette entreprise, la jeune femme répond simplement : « C’est un aboutissement personnel. L’entreprenariat est une aventure que je conseille à d’autres, conforme à l’idée que je m’en faisais avec ses satisfactions et ses embuches. Il faut y croire ».

Pari risqué mais novateur, Ti Bouboun’ lancera la vente en ligne de ses produits au premier trimestre 2017. Et pour les chanceux qui vivent aux Antilles, les produits sont d’ores et déjà disponibles en épicerie fine.

Retrouvez toutes les bonnes adresses sur www.black-in.com

/* ]]> */