Dossier spécial Karumag

Dossier Entreprendre en 2017 : Petra Patrimonia Antilles, une coopérative d’activité et d’emploi au service des entrepreneurs

Petra Patrimonia Antilles

Société coopérative et participative (SCOP), la CAE Petra Patrimonia Antilles rassemble des entrepreneurs-salariés et accueille des porteurs de projets de filières règlementées. Elle accompagne également le développement des activités dans trois filières : les métiers du patrimoine bâti et de l’éco construction avec son enseigne Patrimonia, les métiers du patrimoine agricole, paysager et de l’environnement avec son enseigne Folia, ainsi que les métiers du patrimoine maritime et de la mer avec son enseigne Maritima

Les objectifs de Petra Patrimonia Antilles

Elle offre un outil alternatif aux porteurs de projet, aux auto-entrepreneurs et aux chefs d’entreprise isolés qui souhaitent bénéficier d’un cadre collectif et réglementaire (assurances décennales, biennales, etc.) leur permettant de conserver une marge d’autonomie. Elle crée un dispositif économique et solidaire permettant un accès démocratique à un outil de service et de production. Et enfin, elle permet l’accès au statut d’entrepreneur salarié, mais également à terme (3 ans) de coopérateurs associés dans Petra Patrimonia Antilles

Le public de Petra Patrimonia Antilles

Petra Patrimonia s’adresse aux porteurs de projet orientés par les acteurs du réseau d’accompagnement ou de la création et reprise d’entreprise. Elle s’adresse aux personnes ayant bénéficié d’un parcours en couveuse, en incubateur, mais également issues d’un chantier d’insertion, diplômées d’une filière professionnelle.

La CAE peut également accueillir pour une deuxième partie de parcours professionnel, des salariés ayant vécu un licenciement économique et désireux d’occuper une place différente dans un outil de production. Elle peut être une solution pour les auto-entrepreneurs tentés par l’expérience du collectif.

Le parcours en coopérative d’un entrepreneur salarié

Une phase d’accueil est d’abord structurée et formalisée par le biais de réunions d’informations collectives sur le mode de fonctionnement d’une CAE. Un entretien individuel permet d’apprécier si l’entrepreneur et son projet sont en phase avec la CAE et ses critères.

Puis vient la phase test. Lié par un CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) le porteur d’activité garde néanmoins son statut initial. Il engage ou développe ses démarches de prospection, affine le déploiement de son service ou produit. Il bénéficie du soutien des conseillers de la CAE. Cette période peut être de 3 et 6 mois au cours de laquelle, le bénéficiaire facture son produit ou sa prestation en toute légalité. Il se constitue un capital également, mais surtout peut désormais construire au plus près de la réalité du marché un prévisionnel de son activité.

Arrive enfin la phase d’accompagnement et ses contreparties. Le temps de travail et la rémunération sont fixés à partir d’une libre négociation tenant compte du chiffre d’affaires prévisionnel et de la trésorerie nécessaire à l’exercice de l’activité. La rémunération conforme à la législation prévoit une partie fixe et une partie variable permettant à l’entrepreneur salarié de pouvoir compter sur une rémunération minimum garantie.

Les entrepreneurs-salariés bénéficient parallèlement de temps de formation (marketing, gestion, accès aux marchés publics…) collective ou individuelle destinée à accroitre leur chiffre d’affaire.

Parallèlement, la CAE prend en charge la gestion administrative, comptable, sociale et fiscale de l’activité. En contrepartie, l’entrepreneur-salarié verse un pourcentage de sa marge brute à la CAE en fonction du secteur d’activité.

La phase d’intégration comme coopérateur associé implique qu’au bout de trois ans maximum, l’entrepreneur-salarié doit présenter sa candidature en tant que coopérateur associé dans Petra Patrimonia Antilles.

Contact : 0590 85 83 20 – 0690 29 44 56

www.petrapatrimonia-antilles.com

/* ]]> */