Madinmag Services

DRP de la CGSS : pour rendre le travail toujours plus sûr

Julien Jacques

La Direction des Risques Professionnels (DRP) de la CGSS Martinique a pour objectif de diminuer le nombre et la gravité des accidents du travail et des maladies professionnelles (AT/MP) dont sont victimes les salariés. 

Par Marlène François

Comme le rappelle, Julien Jacques, responsable du Service Prévention et Ingénieur conseil, la DRP assure le risque professionnel de 13000 établissements représentant 90000 salariés martiniquais, au travers de plusieurs missions et services :

– La prévention des AT/MP, son cœur de métier

– La reconnaissance du caractère professionnel d’un sinistre

– La réparation des AT/MP (indemnités journalières, frais médicaux, etc.)

– La tarification permettant l’équilibre du système assurantiel, grâce au calcul et notification annuels des taux de cotisations

– L’information des entreprises via des rencontres et manifestations

– L’accompagnement des victimes d’accident ou de maladie pour leur maintien en emploi

La prévention, une priorité

Julien Jacques est formel, la prévention reste le seul moyen efficace d’agir en amont sur les risques professionnels. Pour agir au mieux, les ingénieurs et contrôleurs de la DRP interviennent à divers niveaux auprès des responsables et des salariés d’entreprises pour accompagner la mise en œuvre des démarches de prévention, aider à l’analyse des situations de travail, l’évaluation et la maîtrise des risques professionnels, proposer leur expertise des organisations et procédés de travail, préconiser les bonnes pratiques et les mesures préventives les plus adaptées et favoriser l’intégration de la Santé Sécurité au Travail (SS&T) le plus en amont au sein des activités et des pratiques managériales.

Comment s’orientent les actions de prévention de la DRP ?

Elles s’inscrivent dans le cadre de l’adaptation de la politique nationale et régionale à notre contexte socio-économique local. Ce sont les statistiques des AT/MP (fréquence et gravité) qui permettent d’identifier les cibles devant s’engager en priorité dans :

6 actions nationales : les TMS ( troubles musculo-squelettiques) qui regroupent 88% des maladies professionnelles, les chutes dans le BTP, les CMR ( agents cancérogènes mutagènes et repro-toxiques), les RPS ( risque psychosociaux), les TPE, l’amiante.

3 actions régionales : le management de la SS&T, les incivilités/la violence et l’aide et soins à la personne.

Des formations et des aides financières encouragent et enrichissent la prévention 

L’offre de formations

Chaque année, 7000 salariés et employeurs suivent des formations à la prévention des risques. Ces stages, d’une durée variable, s’organisent en inter/intra-entreprises et couvrent de multiples domaines et voies de progression. Le calendrier est disponible sur http://drp.cgss-martinique.fr/

Les aides financières aux entreprises

La DRP verse 2000000 € par an aux entreprises martiniquaises, pour leur permettre d’investir dans la prévention :
achat d’équipements, de machines, financement de formations,… Leur nature dépend de la taille de l’entreprise :

– L’aide financière simplifiée est dédiée aux TPE-PME (jusqu’à 49 salariés). Le montant est plafonné à 25000 euros et ne peut pas dépasser 40% du coût de l’investissement.

– Le contrat de prévention signé entre l’entreprise (jusqu’à 199 salariés) et la DRP fixe un programme d’investissement correspondant à des besoins spécifiques en prévention et des réalisations exemplaires.

Pour en savoir plus, un nouveau site dédié à la Direction des Risques Professionnels :
www.drp.cgss-martinique.fr.
Formations, aides financières, prévention, documentations, formulaires, toutes les questions trouvent leur réponse sur ce nouveau site au service des salariés et des employeurs. 

www.drp.cgss-martinique.fr

prevention972@cgss-martinique.fr

0596 66 76 19

/* ]]> */