La Réunion Non classé Positive economie RéuMag

Bourbon Pointu passion pour un café d’exception

Bourbon Pointu

Alors que sa production avait totalement disparu, le Bourbon Pointu fait un retour remarqué dans les tasses du monde entier depuis une dizaine d’années.
La renaissance de ce café d’exception est due à la volonté de quelques passionnés, notamment à l’initiative de la création de la coopérative Bourbon Pointu en 2008. Ils ont entraîné avec eux des producteurs, parfois novices mais qui ont attrapé le virus Bourbon Pointu. Jean-Michel Gonthier fait partie de ceux-là.

Par Benjamin Postaire

Militaire de carrière puis responsable de magasin, rien ne prédestinait Jean-Michel Gonthier à devenir producteur de café Bourbon Pointu. Pourtant, aujourd’hui, cela sonne comme une évidence au point qu’on le croit né dans une caféière. « Cette culture correspond à mon état d’esprit, explique-t-il. C’est le fruit d’une mentalité et d’une envie de partager. »

C’est en 2007 que son histoire d’amour avec le Bourbon Pointu démarre. Alors qu’il cultive de la canne sur une parcelle achetée en 1999, à Tan Rouge dans les hauts de Saint-Paul, il entend parler, pour la première fois, de cette production pourtant ancestrale à La Réunion. Il prend alors contact avec la toute jeune coopérative Bourbon Pointu, elle-même soutenue par la FRCA (Fédération Régionale des Coopératives Agricoles). Formé à la caféiculture, il se lance sur une parcelle de 1200m².

Sa production ne va alors cesser de grandir en même temps que sa passion pour ce café unique. Aujourd’hui, c’est 3.200m² qui sont cultivés avant, à très court terme, de passer à 2 hectares. Même le violent passage du cyclone Bejisa, qui a fait tomber sa production d’une tonne à 100kg, n’a pas suffi à le décourager.

« Chaleur et convivialité »

La raison est simple, cultiver du Bourbon Pointu c’est avant tout un choix de vie. Avide de rencontres et de partage, il exploite un gîte rural sur sa parcelle à l’époque où il ne produit encore que de la canne. Désormais, il organise des visites et des dégustations. « J’aime la chaleur et la convivialité que l’on retrouve autour d’un café », explique Jean-Michel Gonthier. Et d’ajouter : « C’est important de rendre toute sa noblesse à ce produit. »

Café d’exception, le Bourbon Pointu est prisé des plus grands chefs et spécialistes dans le monde et exporté en Europe et au Japon. Il est reconnu par la Mention Valorisante « Produits Pays Réunion » pour justifier de sa provenance et de son authenticité. Notre agriculteur en est bien conscient : « Nous sommes le premier maillon de la chaîne. Au risque de paraître fou, quand je casse une branche de caféier involontairement, il m’arrive de m’excuser. Être sérieux et efficace, c’est un juste rendu pour cette plante. »

Entre le champ et la tasse, c’est la coopérative qui prend en charge la transformation et la commercialisation, étapes incontournables. Mais même une fois rangé dans le placard, le Bourbon Pointu se manipule avec précaution.

Conseil de spécialiste : 

« Il faut une cafetière à piston. De l’eau, de préférence de source, chauffée à 94°. On laisse ensuite infuser environ cinq minutes et les arômes d’agrumes, de cacao ou de céréales grillées vont éclater. Pour accompagner, je propose souvent un fondant patate et chouchou. Mais attention, toujours après, jamais en même temps ! »

/* ]]> */