Actualités des experts Guyamag Karumag Madinmag

La Minute de la Com’ : choc digital dans les entreprises, comment s’adapter ?

MINUTE DE LA COM

Signe des temps, la transformation digitale des entreprises est devenue un sujet majeur dans presque tous les secteurs de notre économie.
Fini le « digital washing » balbutiant des débuts.

Pas de mutation digitale sans adaptation des hommes

Les entreprises doivent désormais accélérer leur mutation pour rester compétitives tout en faisant cohabiter nouvelle et ancienne économie. Cette transformation ne peut ni reposer sur une seule personne ni s’imposer unilatéralement. C’est une prise de conscience de chacun, même s’il n’est pas toujours aisé pour les salariés de s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouvelles pratiques qu’elles engendrent.  D’autant que nous ne sommes pas tous égaux face à cette révolution. Les jeunes générations aguerries par les usages de la sphère privée sont plus avantagées pour appréhender ces changements. Les plus anciens eux, doivent se former à de nouvelles pratiques sur le tard et parfois un peu à contrecœur quand il s’agit de changer des habitudes bien ancrées.

Des comportements disparates face au digital

Selon Sociovision spécialisé dans la transformation digitale des entreprises, quatre profils types se distinguent face au choc digital dans les entreprises, tous secteurs confondus. Premier profil type, « les leaders enthousiastes » : ils sont généralement cadres ou dirigeants d’entreprise et voient les nouvelles technologies comme une opportunité d’amélioration pour les organisations. Ensuite il y a « les dépassés » : ils sont inquiets et pessimistes sur leur avenir face à toutes ces transformations. Par crainte de ne pas être à la hauteur et que cela se sache, ils cherchent à déléguer à d’autres les pratiques digitales. Les « geeks frustrés » eux sont très investis sur tout ce qui est lié au digital, mais souffrent de ne pas être reconnus à leur juste valeur. Ils peuvent, s’ils sont bien valorisés, devenir moteurs dans la transformation digitale de l’organisation. Dernier profil type : « les désinvestis » : ils sont totalement réfractaires aux changements et se mettent dangereusement sur la touche pour toute perspective d’évolution dans les organisations.

L’opportunité de faire cohabiter les générations

Face à cette panoplie de comportements, l’enjeu du management est stratégique pour bien appréhender l’évolution des organisations. Mais il y a un coup à jouer en faisant cohabiter intelligemment les différentes générations autour de projets communs.

Retrouvez “La Minute de Com’” sur Martinique 1ère et sur Guyane 1ère en Radio

/* ]]> */