La Réunion Non classé RéuMag

Tous en selle !

AuréLie LeGroS

Sport nature par excellence, l’équitation est en plein développement à La Réunion. Les clubs se multiplient pour répondre à une demande croissante de pratiquants plus nombreux et plus exigeants. Les besoins en équipements et soins du cheval doivent logiquement suivre. Aurélie Legros, vendeuse au rayon Nature du Décathlon de Saint-Pierre et cavalière, y veille particulièrement.

par Benjamin Postaire

Le constat est on ne peut plus limpide : il n’existe aucun magasin spécifique à l’équitation à l’île de La Réunion. Et pourtant, la demande est là. Elle est même en pleine croissance. Avec un terrain de jeu naturel aussi exceptionnel que La Réunion, rien de plus logique.

Vendeuse au rayon Nature de Décathlon à Saint-Pierre, Aurélie Legros est la mieux placée pour en témoigner. Elle joue même un rôle actif dans le développement de sa discipline. « Nous devons rendre l’équitation accessible, casser cette image de sport élitiste », explique celle qui a été plusieurs fois Championne de la Ligue Pays de la Loire et 30e aux championnats de France de concours complet.

Une démarche qui correspond à ses valeurs personnelles et qu’elle met en pratique dans sa vie professionnelle. Comment ? Déjà en proposant, dans son rayon, des produits accessibles à toutes les familles, notamment grâce à la marque Fouganza, développée par Décathlon pour sa gamme équitation. Mais aussi en faisant découvrir sa discipline, ou plutôt sa passion, à travers des initiations : « L’année dernière, nous avons organisé un baptême de poney pour les enfants au magasin. C’était très convivial et nous avons eu d’excellents retours », explique-t-elle fièrement.

« Nous partageons avant tout une passion »

Mais pour coller au plus près d’une demande qu’elle connaît plus que bien, Aurélie ne s’arrête pas là. « Nous avons aussi une clientèle de propriétaires qui a besoin de produits plus techniques, notamment pour les soins du cheval, et qu’ils ne trouvent pas à La Réunion », précise-t-elle. Sur ce terrain, Décathlon lui laisse une grande marge de manœuvre : « Sur des rayons très spécifiques, nous sommes des spécialistes. J’ai une certaine autonomie qui me permet de tenter des choses sur certains produits », assure-t-elle, enthousiaste.

Cette approche, elle est possible car Aurélie, avant d’être vendeuse, est cavalière. Ses clients, elle les rencontre tous les week-ends sur les concours hippiques aux quatre coins de l’île. « Il y a une véritable proximité avec les autres pratiquants car nous partageons avant tout une passion, explique-t-elle. On discute, on échange sur les produits car on les utilise tous. C’est comme ça que l’on avance ensemble pour développer l’équitation. »

/* ]]> */