Dossier spécial Karumag

Dossier transport : Guadeloupe Pôle Caraïbes, préparer l’avenir …

Alain Bievre

Fin 2016, Guadeloupe Pôle Caraïbes a enregistré une croissance de près de 8% et traité 2 250 000 passagers battant ainsi le record de l’année 2000, jusqu’alors inégalé. Explications d’Alain Bievre, président du directoire.

L’arrivée du « low cost », a-t-elle des répercutions sur la croissance des DOM ? 

Alain Bievre : Bien sûr. L’évènement marquant de 2016, et qui pourrait être un levier de croissance durable pour notre destination, est effectivement l’arrivée du modèle économique « low cost », dans le ciel des départements d’Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique, Réunion).  L’arrivée de la compagnie Norwegian sur les USA illustre cette évolution, de même que la compagnie « Rouge » (filiale low cost d’Air Canada), sur Montreal. Sur le long courier, la « révolution » aussi est en marche avec le début d’opérations sur la Réunion de « French Blue », la filiale low cost d’Air Caraïbes.

Des perspectives encourageantes à court et moyen terme…

Pour la saison Eté 2017 qui démarre bientôt, l’offre de sièges sur la Métropôle sera en progression de près de 7,0 %.  Le Conseil Régional et le CTIG annoncent désormais un objectif de 1.000.000 de touristes d’ici 2020, une promotion renforcée grace à une nouvelle plateforme numérique, fédérant tout l’écosystème touristique local, ainsi qu’un soutien renforcé à l’amélioration et au développement de l’offre hôtelière. Enfin, 2018 sera l’année de la prochaine édition de la Route du Rhum qui traditionnellement, tous les quatre ans, a un impact direct sur le trafic passagers.

135 millions d’euros d’investissements pour préparer l’avenir

Devant cette dynamique nouvelle, le conseil de surveillance de la SA GPC a pris la décision, il y a quelques semaines, de renforcer notre programme d’investissements. Ce ne sont pas moins de 135 millions d’euros d’opérations qui sont envisagés d’ici 2022 : des parkings avions supplémentaires, remises à niveau et renforcements des infrastructures aéronautiques, nouveaux équipements (passerelles, centrale électrique balisage, nouveaux systèmes de convoyage et de contrôle de bagages de soute, rénovation des comptoirs d’enregistrement, bornes libres service…), adaptation et d’agrandissement des terminaux T1 et T2….

Une nouvelle offre commerciale et de nouveaux services en cours de déploiement  

Nous avons engagé fin 2016, une amélioration de l’offre de services aux passagers avec deux nouveaux salons pour la clientèle affaires, une offre enrichie et 50 % d’espace en plus pour le duty free au terminal international T1, ainsi qu’une nouvelle boutique « mode de la plage » en zone arrivée. D’ici la fin de l’année, nous prévoyons la création d’un nouvel espace duty free au niveau du T2 et deux nouvelles boutiques avec de nouvelles enseignes locales et internationales, dans le hall d’enregistrement du T1…D’autres projets sont prévus, une montée en gamme de l’offre de restauration légère (Food and Beverage) des terminaux T1 et T2, l’amélioration de la desserte routière des aérogares par la mise en place d’une dépose minute…

Une mission d’intérêt général…

Oui. Même si aujourd’hui « Guadeloupe Pôle Caraïbes » est une société privée, mais avec des actionnaires publics (Etat, CCIIG, Conseil Régional, Cap Excellence, Conseil Général), nous ne devons pas oublier notre mission d’intérêt général qui est d’exploiter, d’aménager et de développer une infrastructure majeure au service du développement économique de la Guadeloupe.

/* ]]> */