Dossier spécial La Réunion RéuniMag

Epitech une école d’avenir à La Réunion

Epitech réunion

« Enfin une école pour nous ! », se disent les jeunes passionnés de technologies depuis que la nouvelle circule. Epitech, la grande école d’informatique et d’innovation, s’installe à La Réunion et ouvre sa première promotion en septembre.

Vous connaissez un jeune qui passe son temps derrière son ordinateur ? Si oui, parlez-lui d’Epitech. Soit il sera déjà au courant que l’école ouvre ses portes à La Réunion, soit il vous en parlera comme de l’établissement qui a révolutionné les méthodes d’apprentissage dans ce secteur. Car depuis dix-huit ans, cet établissement de référence aujourd’hui présent dans douze villes de France, propose une pédagogie qui tranche avec celle des écoles classiques. Exit le trio cours-révisions-examens : chez Epitech, on travaille sur des projets concrets, de leur conception à leur réalisation.

Un concept qui a séduit Axel Lavielle, tant et si bien que le bac une fois en poche, le Possessionnais n’a pas hésité à s’envoler pour la métropole afin de suivre le cursus Epitech. « Mon rêve était de devenir développeur, ce que je suis en train de devenir, et je ne pense pas qu’il y ait meilleure école pour cela ! », affirme-t-il alors qu’il s’apprête à entamer sa quatrième année au Canada, après trois ans à Epitech Nice. En effet, le cursus se compose de cinq ans de formation : trois ans dans une des écoles Epitech en métropole ou à La Réunion, puis une année à l’étranger dans une université partenaire, et un an à Paris.

« A La Réunion, le temps d’adaptation sera moins long »

Au contraire d’Axel, les Réunionnais n’auront plus à rejoindre la France hexagonale pour avoir accès à cette école renommée. Dès le mois de septembre, Epitech ouvrira une antenne à Saint-André, au sein du pôle Innovation Est. Les inscriptions sont déjà ouvertes, et les intéressés ne doivent pas trop tarder à soumettre leur dossier s’ils veulent prétendre aux dernières places restantes.

Loïc, un des premiers inscrits, se réjouit d’ailleurs du soutien moral et de la proximité de sa famille pour l’épauler lors de son démarrage dans les études supérieures. Un démarrage en douceur, sans être perturbé par un déménagement à 10 000 km, Loïc y tient, comme beaucoup de futurs étudiants. « Le temps d’adaptation sera moins long ! », explique le lycéen du Tampon, passionné d’informatique.  Comme lui bientôt, 5 400 étudiants sont formés chaque année par Epitech.

Une formation de renom synonyme d’embauche la plupart du temps. « Epitech permet de former des étudiants au monde de l’entreprise. On arrive très vite sur du concret », fait remarquer Axel Lavielle. Et ça se voit dans les chiffres : 100% des étudiants sont embauchés à la sortie de l’école, 95% en CDI, dont 88% directement en statut cadre. Des perspectives qui donnent le sourire dans le marché actuel !

De plus en plus de femmes

Si les étudiantes sont encore assez rares, l’univers du numérique attire de plus en plus de femmes. Celles-ci accèdent alors – tout comme les hommes – à des carrières dans une grande diversité de secteurs d’activité, de la santé à l’éducation en passant par le luxe ou les biotechnologies… Epitech se fait une joie d’accueillir les femmes qui souhaiteraient se lancer dans ce domaine.

Un dernier argument de poids, s’il en fallait encore un : la rémunération. Celle-ci est à la hauteur des espérances. Pas moins de 37 380 euros de salaire annuel brut en moyenne, en première embauche après Epitech. Un cursus passionnant pour un avenir enthousiasmant, qui est partant ?

www.epitech.eu
reunion@epitech.eu
Emilie Linkwang : 06 93 13 89 48

/* ]]> */