Guyamag

Ceser Guyane : le Small Business Act au service des TPE/PME guyanaises

CESER NEW 2

Le Ceser Guyane vote favorablement le budget unique 2017 de la Collectivité Territoriale de la Guyane avec des préconisations. Il demande la mise en place d’un « Small Business Act » pour les TPE/PME de la Guyane.

Le budget unique 2017 du Ceser Guyane s’inscrit dans une conjoncture particulière, marquée par les dans une conjoncture particulière, marquée par les actes de mobilisation de la population, réclamant la remise à niveau des infrastructures et des conditions d’un développement économique, social satisfaisants. Ce budget s’élève à 801085107,21€. Il intègre le plan d’urgence réclamé par la population guyanaise qui permettra de relancer très rapidement l’activité économique. Pour la section fonctionnement, le Ceser Guyane enregistre une augmentation de 10 % et de 60% pour la section d’investissement.

En matière fiscale

Les conseillers notent une absence d’équité entre les différents contribuables à travers le recouvrement des différentes taxes (taxe d’habitation, taxes foncières…). Ils préconisent la mise en vente des biens fonciers de l’ex-Conseil Général. Ils demandent une taxation des installations spatiales et de tous les biens occupés actuellement par l’Etat.

En matière économique : « Small Business Act »

Le Ceser Guyane demande à la Collectivité Territoriale de Guyane de mettre en application le « Small Business Act » afin de permettre aux TPE d’émarger aux marchés publics. Ce dispositif s’il est mis en place et appliqué, serait un vrai levier pour remplir les carnets de commande des petites et moyennes entreprises de Guyane.

L’objectif est de répondre aux besoins quotidiens, concrets, des TPE et PME

– En facilitant l’accès des TPE et PME à la commande publique au niveau local afin de lever les freins à l’emploi (soutien à l’emploi) et de développer l’activité (croissance des TPE et PME).

– En facilitant la création et la reprise des entreprises.

– En allégeant les formalités et en favorisant l’emploi des jeunes et des demandeurs d’emploi.

Le SBA constitue, à la fois, un véritable levier de développement économique et un acte de confiance envers les TPEPME pour les inscrire dans une croissance durable, sereine et riche en emplois. Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, dans sa plénière du mois d’avril, a souligné l’intérêt qu’il portait à ce dispositif pour remplir les carnets de commande des petites et moyennes entreprises de Guyane et pour leur faciliter l’accès aux marchés publics des collectivités territoriales.

En matière sociale

Compte tenu de la part importante des dépenses qui sont consacrées au RSA au titre de l’année 2017 qui s’élève à 160 065 051,51€, les conseillers sont favorables à l’accroissement des opérations de contrôle en la matière qui seront mises en place par la CTG.

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en oeuvre du Schéma territoriale d’aides aux familles de la Guyane, les conseillers demandent qu’une attention particulière soit portée à la jeunesse notamment à la tranche d’âges 12 -18 ans.

Le Ceser Guyane rappelle le rôle que jouaient les Centres Sociaux Culturels dans les programmes éducatifs, de loisirs et de formations. Ils conduisaient à une meilleure insertion au sein de la société et garantissaient la cohésion sociale.

En matière de santé

Le Ceser Guyane demande que toutes les revendications du Collectif Santé puissent être prises en compte par le gouvernement et fassent l’objet de nouvelles dotations permettant à la CTG de pouvoir moderniser les centres santé situés sur tout le territoire.

Il soutient l’action en court pour réhabiliter tous les établissements hospitaliers, la construction de CHU et la mise en place d’une réelle politique de santé dans l’intérêt de la population Guyanaise.

En matière d’éducation

Le deuxième poste de dépense est constitué par le secteur de l’Enseignement, de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Le Ceser soutient les opérations qui sont enregistrées pour les constructions scolaires, en raison des lourdes carences sont enregistrées dans ce secteur. Il s’interroge sur le poste budgétaire de fonctionnement de ces futurs établissements.

Les conseillers souhaitent que le prochain Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI), annoncé comme un élément essentiel à la relance de la commande publique, permette à toutes les entreprises guyanaises de souscrire aux différents appels d’offres et de participer au développement du territoire.

66 Avenue du Gal de Gaulle – 97300 Cayenne

0594 28 96 05 Fax : 0594 30 73 65

Retrouvez-nous sur www.ceser-guyane.fr

Dossier réalisé par marthe.panelle-karam@ctguyane.fr, chef de cabinet du Ceser Guyane.

 

 

/* ]]> */