Tipiik

Le tuto de Mr Bricolage : Comment poser des plaquettes de parement ?

PDP briconature

Comment poser des plaquettes de parement ?

Facile à poser, les plaquettes de parement multiplient les effets déco. En pierre naturelle ou en béton, elles sont destinées à un usage intérieur et extérieur.

A base de plâtre, elles sont réservées à la pose d’intérieur, à l’exclusion des pièces d’eau.

Côté esthétique, les plaquettes de parement reproduisent les maçonneries traditionnelles. Effet pierre ou brique, elles conviennent à toutes les pièces de la maison.
Côté pose, vous avez le choix de la finition. Vous pouvez mettre des joints ou, pour un style plus contemporain, opter pour une pose bord à bord. Quelle que soit votre envie, vos plaquettes de parement confèreront un vrai caractère à la pièce qu’elles habilleront.
Nous vous recommandons de les placer sur un seul pan de mur, pour que l’effet soit élégant et impactant.

PDP amazonia ardoise

Matériel nécessaire :

  • Plaquettes de parement
  • Des outils : crayon, mètre, niveau à bulles, spatule crantée, pinceau large, maillet caoutchouc, cordeau à poudre, meuleuse d’angle, scie égoïne, scie cloche, perceuse, tasseaux, éponge
  • colle spéciale pierres de parement
  • Mortier de jointement (pour une pose avec joints)
  • Imperméabilisant hydrofuge plaquettes de parement
  • Un fer à joint, une langue de chat, un couteau à enduire, des cales en bois, une truelle et une auge (s’il y a des joints)

Les 4 étapes de réalisation :

Etape 1 : La préparation du mur  

Vérifier le support

Même si la colle permet d’absorber quelques petites irrégularités de surface, vérifiez que votre support est propre, sec et non friable.

S’il est recouvert de papier peint, décollez-le préalablement à la pose. S’il est peint, poncez-le superficiellement avec de l’abrasif à gros grains pour améliorer l’accrochage de la colle.

Si le mur est en plâtre, ou en carreaux de plâtre, striez légèrement la surface pour augmenter l’adhérence.

Un bon départ

Vérifiez la planéité du sol et aussi son niveau. Un point très important, surtout pour une pose sans joint. En cas de défaut, mieux vaut commencer la pose par le deuxième rang, en se guidant sur un tasseau d’appui. Tracez la ligne de pose du deuxième rang au cordeau à poudre et alignez le tasseau pour le cheviller provisoirement.

Avec ou sans joint ?

Si vous posez des plaquettes sans joint, il suffira de vous plaquer contre le tasseau-guide pour le premier rang et de continuer l’élévation. Établissez quand même un tracé horizontal tous les trois rangs, juste pour délimiter la zone d’encollage.

Avec des plaquettes de formes régulières, comme les briquettes de terre cuite, la régularité du joint est assurée par des cales d’épaisseur, à raison de deux par élément. Contrôlez quand même le niveau horizontal tous les trois ou quatre rangs.

Quant aux plaquettes de pierres reconstituées de formes irrégulières, un tracé tous les trois rangs, tenant compte de l’épaisseur des joints suffira.

Conseil : Mesurez la superficie à couvrir et ajoutez 10% à la surface totale du mur à couvrir pour compenser les chutes des découpes.

Pour harmoniser les tonalités, mélangez les plaquettes des différents paquets avant de les poser.

Le dos des plaquettes présente parfois des petites irrégularités de surface. Pour les éliminer, frottez avec une râpe ou un grattoir.

Etape 2 : La pose

Préparez votre colle spéciale selon les préconisations du fabricant. Si vous utilisez un produit prêt à l’emploi, brassez le quelques instants dans le seau pour le rendre homogène.

Double encollage

Pour les plaquettes de petits formats, un simple encollage au dos des plaquettes suffit. Pour les plaquettes plus grandes et plus lourdes, de l’ordre de 25 x 35 cm, choisissez le double encollage sur la pierre et sur le mur à l’aide d’une spatule crantée :

garnissez le mur de colle avec une portion équivalente à trois ou quatre plaquettes pour commencer et étalez aussitôt à la spatule crantée. Garnissez ensuite le dos d’une plaquette puis égalisez à la spatule crantée en croisant le sens de la passe par rapport au mur.

Appliquez la plaquette contre le mur encollé en appuyant le bas contre le tasseau. Imprimez de légers mouvements oscillants tout en pressant. Tapotez ensuite avec un maillet en caoutchouc pour parfaire l’adhérence.

Si vous utilisez des plaquettes d’angle, commencez par là.

Collez trois ou quatre plaquettes le long du tasseau puis poursuivez sur le rang du dessus. Même avec une pose bord à bord et sans joint, vérifiez de temps en temps l’horizontalité au niveau à bulle.

Pour des plaquettes à joints décalés, une rangée sur deux commence avec une plaquette coupée en deux. Tracez des repères verticaux sur le mur en adossant un niveau à bulle sur une règle pour contrôler les alignements.

Lorsque la zone encollée est couverte, poursuivez sur le même principe jusqu’au bout du mur.

Conseil : La moindre trace de colle sur les parements à surfaces lisses doit être éliminée sans attendre à l’éponge humide, fréquemment rincée. Sur un parement rugueux, grattez délicatement afin d’éviter que la colle ne pénètre.

Etape 3 : Les coupes

En fin de rangée, placez la plaquette à rectifier contre le mur, et repérez la ligne de coupe par rapport au dernier élément posé. Pour plus de discrétion, le bord tranché sera ensuite placé côté mur.

À défaut de coupe-carreau à eau, la meuleuse d’angle équipée d’un disque diamanté permet également de trancher les plaquettes en pierres naturelles. Placez la plaquette contre une planchette martyre et guidez l’outil en progressant lentement.

Une carrelette manuelle peut aussi être utilisée pour des plaquettes ne dépassant pas 10 mm d’épaisseur.

Prises et interrupteurs

Deux solutions pour les prises électriques et les interrupteurs, si la surface des plaquettes est plane, comme les briquettes de parement, repérez le point de passage et découpez à la scie trépan, en vous adossant sur une planche martyre.

En revanche, pour des surfaces trop irrégulières pour recevoir ensuite la plaque d’habillage

d’interrupteur ou de prise, mieux vaut pratiquer des découpes droites d’encastrement avec la meuleuse d’angle.

Premier rang

La pose terminée, ôtez le tasseau-guide, mesurez les coupes éventuelles pour réaliser votre premier rang de plaquettes et fixez-les sur le même principe de double encollage.

Etape 4 : Les plaquettes avec joints

Ces élégantes plaquettes d’intérieur, de format plus réduit, se contentent d’un simple encollage au dos. L’esprit même de l’appareillage irrégulier permet de commencer directement près du sol.

Les fabricants fournissent le plus souvent des petits segments de bois pour maintenir l’écart entre plaquettes, afin d’éviter qu’elles ne glissent vers le bas.

Faire les joints

Après quelques heures, vous pouvez préparer le mortier spécial à jointoyer. Mélangez la poudre à l’eau, selon les préconisations du fabricant pour former une pâte compacte.

Laissez prendre un peu le produit puis lissez en pressant doucement avec un fer à joint. Éliminez un éventuel surplus avec une balayette à poils souples ou un pinceau. Ce dernier lissage améliore encore l’aspect des joints.

Conseil : Appliquez systématiquement un traitement hydrofuge de surface pour les plaquettes posées en milieu humide comme la salle de bains, la cuisine ou l’extérieur.

Conclusion

Quelques heures suffisent pour donner du cachet et un nouveau style à votre intérieur.

brasilia artic white

/* ]]> */