Dossier spécial Karumag

Dossier nautisme : Marina Bas-du-Fort dynamique, sportive et conviviale

Marina Bas-du-Fort

Construite en 1977 pour accueillir la 1e édition de la Route du Rhum, la Marina Bas-du-Fort est la plus ancienne marina de Guadeloupe. Fidèle à sa vocation de qualité des services, la Marina a su créer un espace familial, lieu de rencontre entre les Guadeloupéens et le reste du monde, mais aussi un remarquable pôle d’activités économiques. Récit d’une réussite.

Par Julie Clerc

Plus de dix ans que la société T.A.V a été choisie par le Port Autonome de Guadeloupe comme concessionnaire de la Marina Bas-du-Fort : une décennie de projets, de passion, de temps forts. En 2006, en remportant l’appel d’offre, l’équipe de dix-neuf personnes avait du pain sur la planche. Au programme, requalification et modernisation des équipements pour près de 8 millions d’euros de travaux : grands travaux de mise aux normes de la zone technique, aménagement des mouillages forains, traitement d’une épave gisant dans le chenal, mise en place de moyens de surveillance et de sécurité, réfection des quais et de l’éclairage, rénovation du parking extérieur semi-circulaire…

Par ailleurs, l’extension des pontons du bassin principal et du Lagon Bleu ainsi que la création du quai n°16 ont porté la capacité d’accueil de la marina de 850 à 1040 places, complétées par 50 nouveaux postes de mouillage sur bouée. Soit un gain de 30 % en capacité d’accueil ! Quant au quai d’honneur Florence Arthaud, il accueille désormais grandes unités et yachts de grande plaisance (jusque 50 m de long et 4,50 m de tirant d’eau). L’essor croissant du yachting de luxe et de la grande plaisance dans le bassin caribéen imposait à la Marina Bas-du-Fort de s’adapter à ce marché particulier de la plaisance qui génère d’importantes retombées économiques et soutient le développement de la filière réparation navale.

Accroitre le nombre de places d’amarrage s’est d’ailleurs révélé doublement astucieux. Générant une importante augmentation des ressources directes liées à la redevance (facturation des nuitées à quai ou sur bouée), elle a donné à la Marina les moyens de son développement sans avoir à augmenter les tarifs depuis sept ans. Résultat : la Marina propose aujourd’hui les tarifs parmi les plus compétitifs de la zone Caraïbe.

En outre, avec la rénovation de la zone technique et la construction du dock flottant (qui reçoit des unités mesurant jusque 50 m de long), le nombre d’escales techniques à Pointe-à-Pitre s’est envolé. C’est que l’équipe travaille avec deux leitmotivs : confort et qualité des services aux usagers. La construction d’une nouvelle station d’avitaillement en carburant en 2006, la réhabilitation des blocs sanitaires et la rénovation de la capitainerie en 2010, l’installation d’un système wifi en 2012 sont autant d’actions concrètes qui ont valorisé la Marina Bas-du-Fort et en ont fait une escale de plaisance incontournable dans l’arc antillais. En bonus, une abondante offre en shipchandlers et entreprises de maintenance nautique (électroniciens, maîtres voiliers, etc.) complète l’offre aux usagers. Côté environnement, la Marina a mis en place le tri sélectif et peut afficher avec fierté son label Pavillon Bleu pour le retraitement des eaux usées.

Côté terre, cette dynamique de développement se ressent par la croissance continue de la surface commerciale. En 2013, les travaux de rénovation du bassin pentagonal ont permis d’améliorer le cœur de la marina qui accueille les terrasses d’une trentaine de bars et restaurants. Enfin, 5 millions d’euros seront investis dans la construction prochaine du nouveau centre commercial « Le Marina ».
2 500 m2 qui redessinent l’entrée du port de plaisance avec, au rez-de-chaussée, commerces, bureaux et supermarché ;
à l’étage, restaurant panoramique et yacht club. Un projet d’envergure qui n’attend que la validation du Grand Port Maritime de Guadeloupe, propriétaire des lieux.

Le « quartier marina », c’est aussi un lieu de vie et d’animations incontournable en Guadeloupe. On vient boire un verre, déguster une crêpe, écouter un concert ou encore assister à des événements nautiques majeurs à l’échelle régionale (Ze Race, Triskell Cup, Transcaraïbes). Sans oublier l’accueil des tant attendues courses transatlantiques : Rallye des Iles du Soleil, Mini-Transat et Route du Rhum. En 2018, la Marina accueillera la 11e édition de cette course légendaire. Autant dire que pour lui offrir toute sa splendeur, l’équipe de la Marina est déjà sur le pont…

Une dizaine d’entreprises locales bâtiront le nouveau centre commercial

Philippe Chevallier, directeur du T.A.V.

« Nous sommes à un peu plus d’un an de l’arrivée de la 11e édition de la Route du Rhum, et je suis très fier d’accueillir l’anniversaire de cette course mythique tout en fêtant les 40 ans de la Marina Bas-du-Fort. Ils sont liés, puisque la Marina fut bâtie à l’occasion de la première Route du Rhum.

Je suis très heureux de la perspective de ce magnifique événement, et à la fois je regrette que nous n’ayons pas eu la possibilité de procéder aux investissements prévus depuis trois ans et demi. Ces travaux devaient nous permettre d’accueillir cette nouvelle édition dans une marina relookée grâce, en particulier, à la construction du nouveau centre commercial « Le Marina ». Un bâtiment qui intègre, au premier niveau, des commerces, des bureaux et un supermarché (remplaçant l’actuel Champion) et, à l’étage, un yacht-club et le nouveau restaurant panoramique La Route du Rhum. L’ensemble doit offrir à la marina une entrée aux lignes contemporaines.

Ce projet représente un coût total de 5 millions d’euros. Tous les financements sont en place, la dizaine d’entreprises locales qui ont été sélectionnées sur appel d’offre attendent la signature des marchés. Ce chantier doit assurer 40 emplois pendant presque une année, c’est un moyen très concret de soutenir l’économie locale. Malheureusement, le dossier est bloqué depuis bientôt quatre ans et nous arrivons à la limite des délais. Neuf mois de travaux sont nécessaires,  il sera donc bientôt trop tard. »

/* ]]> */