Guyamag Portraits

Raid des Alizés : un défi sportif relevé par les Amazones !

RAID AMAZONE

Du 14 au 19 novembre prochain, Ismaele Mathurin, Patricia Rigor et Stéphanie Leroy feront partie des deux-cent dix participantes à concourir au Raid des Alizés. L’équipe guyanaise Raid des Amazones compte bien se donner à 200% pour rapporter le maximum de fonds à l’association Drépa Guyane. 

Quelles sont les raisons qui ont poussé votre inscription au Raid des Alizés ? 

Nous souhaitions nous lancer dans une démarche caritative. Nous sommes toutes les trois sportives et nous avons décidé de relever ensemble ce défi très physique. Plus qu’une compétition sportive pure, le Raid des Alizés est pour nous une réelle aventure humaine. Les valeurs de partage, d’entraide et de solidarité sont les raisons qui nous ont poussées à y participer. Puis, le Raid des Alizés, ce sont aussi les liens que nous allons créer avec toute la communauté des raideuses. Nous allons vivre quatre jours en pleine nature, c’est une véritable dynamique de vie de groupe que nous allons construire avec les 210 participantes.

Vous allez participer à des raids multisports comme le trail, les courses de VTT et le kayak. Comment prépare-t-on une mise à l’épreuve aussi intense ? 

Nous travaillons depuis plusieurs semaines avec notre coach Patrick Contout de l’USLM. A raison de trois à quatre séances de sport par semaine, nous nous exerçons régulièrement. Au programme, course à pied, kayak, VTT… Il nous faut également adopter une hygiène de vie irréprochable en ayant une alimentation adaptée. Malgré l’été, notre vie de famille et nos responsabilités professionnelles, nous sommes prêtes à repousser nos limites. Le comité d’organisation du Raid est d’un grand soutien logistique. Nous avons d’ores et déjà reçu la liste complète de tous les équipements dont nous avons besoin pendant ces quatre jours, afin de préparer au mieux les épreuves de la mi-novembre.

Chaque équipe soutient une cause caritative qui lui est chère pour défendre ses couleurs durant les épreuves. Pourquoi avoir choisi de soutenir Drépa Guyane ? 

Ismaele Mathurin : J’ai personnellement connu plusieurs personnes atteintes de drépanocytose dans mon entourage. C’est donc assez naturellement que j’ai proposé à mes collègues ce projet. Je les remercie d’avoir accepté car c’est une cause qui me tient particulièrement à cœur. Aujourd’hui, l’association Drépa Guyane joue plusieurs fonctions auprès des familles touchées par cette maladie. Dans un premier temps, Drépa Guyane délivre des informations sur la maladie, remplit un rôle d’écoute et d’accompagnement auprès des malades drépanocytaires. Enfin, l’association fait un travail de sensibilisation au dépistage. Nous souhaitons que notre défi sportif puisse soutenir les bénévoles qui travaillent quotidiennement à aider ces familles, mais également qu’il permettre une collecte de fonds pour soutenir la recherche. Nous savons que le classement général déterminera les dotations qui seront directement reversées aux associations. Une raison de plus de se dépasser et de donner le meilleur de nous-mêmes lors des différentes épreuves.

www.leetchi.com/c/association-de-drepa-guyane

/* ]]> */