Karumag Positive economie

Sécurité routière : la SARA s’implique auprès des jeunes

Sécurité routière la SARA

Depuis 1998, l’association Laser Antilles-Guyane organise le tour de la Guadeloupe des conducteurs novices dans le cadre de la sécurité routière. Pour la 2ème fois consécutive, la SARA (Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles) apporte son soutien à cet événement citoyen. Une évidence pour la SARA : la sécurité est une priorité majeure pour son activité classée Seveso seuil haut, c’est-à-dire présentant des risques d’accidents majeurs.

Par Thomas Thurar

Du 12 au 16 juillet, se déroule une course atypique sur les routes de Guadeloupe. 15 équipes de 2 membres vont sillonner en voitures les routes. Le départ s’effectue cette année de Petit-Canal et l’arrivée est prévue à Gourbeyre. Il s’agit pour ces équipiers de s’aguerrir à la conduite d’une automobile  en acquérant de l’expérience sur tous les types de routes et par tous les temps. C’est la 19e édition de cette opération menée par l’association Laser Antilles-Guyane qui s’est donnée comme objectif de faire de la route un espace de sécurité et de convivialité en mettant en place pour les conducteurs qui ont moins de 3 ans de permis, une compétition non pas sportive mais « citoyenne ».
L’équipage vainqueur sera celui qui aura eu le meilleur comportement tout au long de ces 5 jours. Ce tour de la Guadeloupe des conducteurs novices, s’efforce de promouvoir la conduite accompagnée, d’apprendre à ces conducteurs la maitrise de leur voiture en cas de situation d’urgence. Il s’agit également de développer le sens du partage de la voie publique, en mettant l’accent notamment sur la courtoisie au volant. C’est également l’occasion de découvrir les richesses touristiques de la Guadeloupe. Et enfin dernier point, l’attention des participants est attirée sur la fatigue qui demeure un important facteur d’accidents.

Pour cette édition 2017, la SARA a répondu à l’appel de l’association. La société va offrir des bons de carburant d’une valeur de 1500 € pour couvrir la consommation des véhicules des participants. Ce partenariat illustre la responsabilité sociétale de l’entreprise vis-à-vis du quotidien des Guadeloupéens, nous explique Nathalie Chillan, la responsable de la communication du groupe :
« en tant que fabriquant de carburant, de gasoil et de sans plomb, nous nous adressons aux gens qui vont utiliser nos produits, les jeunes notamment qui sont impliqués dans les accidents de la route. Etre partenaire de cette initiative, c’est les accompagner pour qu’ils se comportent bien sur
la route. » Cet apprentissage de la conduite est pour nous un engagement sociétal fort auprès du grand public et des jeunes conducteurs. »

Et ça marche ! Depuis 1998, date de la première manifestation, « aucun des conducteurs ayant participé à ce tour n’a été impliqué dans les accidents graves et mortels des années passées », assure Joseph Augustine, le président de Laser Antilles-Guyane. Pour Medhi Avril, vainqueur de l’édition 2016, l’expérience est enrichissante, «  c’est un bonus à prendre », car cela permet d’être plus vigilant sur la route. Il conseille d’ailleurs à tous les jeunes de ne pas hésiter à faire de même.

Depuis le début de l’année, 18 personnes ont déjà été tuées sur les routes de l’archipel, selon la préfecture. L’année dernière, on  dénombrait 30 décès. Toutes les initiatives sont bonnes pour faire reculer davantage le nombre d’accidents et leurs conséquences.

/* ]]> */