Dossier spécial La Réunion RéuniMag

Dossier séduction des outre-mer: Le parc d’immobilier d’entreprise à La Réunion en 2016

INOVISTA

Le développement économique de La Réunion s’est adapté aux contraintes notamment géographiques et foncières liées à l’insularité du territoire. Aussi, La Réunion compte-t-elle près de 2 800 000 m² de locaux professionnels.

Source INOVISTA

Bien que la répartition des actifs soit assez inégale sur le territoire, les microrégions de l’île ont chacune leur spécialité. Alors que le Nord, en tant que sous-préfecture, accueille un important parc tertiaire, les entrepôts et les locaux d’activité sont plus présents dans l’Ouest, porte d’entrée maritime des marchandises, les commerces sont plus présents dans le Sud de l’île, le parc de l’Est reste quant à lui plus diversifié.

Depuis les années 1990, la livraison des surfaces d’immobilier d’entreprise ne cesse de s’accroître avec trois pics de production importants relevés en 1995, 2006 et 2014 avec près de 45% des locaux livrés ces quinze dernières années. L’analyse de ces constructions en fonction de leur usage révèle que le parc d’immobilier d’entreprise était en 2016 composé de :
– 989 273 m² de locaux commerciaux
– 714 785 m² de bureaux
– 544 482 m² d’entrepôts
– 535 446 m² de locaux d’activité.

Aussi, le développement de l’immobilier d’entreprise répond-il à La Réunion à une logique territoriale, urbanistique et géographique en s’adaptant parfaitement aux composantes des différentes microrégions de l’île. Face au développement économique et urbain rapide du territoire, les caractéristiques de l’immobilier d’entreprise sont amenées à changer pour répondre à la fois aux changements territoriaux et sociétaux et aux attentes des entreprises.

Bilan 2016 du marché réunionnais d’immobilier d’entreprise

Grâce à ses activités et à son réseau, Inovista récolte les informations autour des mouvements enregistrés sur le territoire, les offres existantes mais également la demande exprimée sur l’ensemble du territoire réunionnais. L’année 2016 a été marquée par une activité soutenue avec une hausse considérable de la demande exprimée et des transactions réalisées.

• La demande exprimée

Avec plus de 300 demandes exprimées, l’année 2016 se caractérise par :
– Une augmentation de 25% de la demande par rapport à 2015
– Une baisse des volumes recherchés en comparaison avec 2013
– Une demande essentiellement localisée sur les microrégions Nord et Ouest
– Une demande centrée sur la location
– Des projets de recherche d’entrepôts et de bureaux en forte hausse
– Une prédominance des bureaux et des locaux commerciaux qui concentrent à eux deux 60% des demandes enregistrées.

• Les bureaux

Le marché réunionnais des bureaux se caractérise en 2016 par :
– Une nette hausse des valeurs vénales et de commercialisation
– Des surfaces moyennes transactées de 200 m²
– Des valeurs vénales en augmentation
– Une microrégion Nord concentrant la majorité des offres et des transactions.

• Locaux d’activité et entrepôts

En 2016, le marché des locaux d’activité et des entrepôts se caractérise par :
– Un type d’actif le plus transacté
– Des microrégions Nord et Ouest leaders du marché
– Un marché impacté par les opérations subventionnées FEDER
– Des surfaces à 72% louées faute de programmes neufs adaptés aux besoins.

• Les commerces

Au niveau des commerces, le marché s’illustre par :
– Une activité transactionnelle multipliée par deux par rapport à 2015
– Une demande plus importante sur les zones Nord et Sud
– 58% de transactions enregistrées à l’achat
– Des prix moyens variant très fortement en fonction des microrégions.

/* ]]> */