Articles

NCCIE Guyane : Toyota a vendu 6 millions d’Hybrides
Dossier spécial

NCCIE Guyane : Toyota a vendu 6 millions d’Hybrides 

Tout juste neuf mois après avoir écoulé 5 millions d’Hybrides, le groupe Toyota annonce avoir dépassé les 6 millions.

Le marché des Hybrides connaît un développement de plus en plus rapide, comme on peut le voir notamment avec la part de chaque carburant dans les ventes de voitures neuves en France, l’an passé.

Pionnier en la matière, devant affronter une concurrence toujours plus féroce, le groupe nippon Toyota lança la Prius à mécanique thermique-électrique dès 1997. Alors que cette dernière a dépassé les 3 millions d’unités écoulées en juillet dernier, c’est pas moins de 6 millions de véhicules hybrides qui ont été vendus par Toyota à travers le monde au 31 décembre dernier, environ 6.072.000 pour être plus précis. Le dernier million est parti en seulement neuf mois.

La Prius, reine incontestée

Les chiffres des ventes annuelles donnés par Toyota sont éloquents. Hormis en 2011, la quantité d’Hybrides écoulés par groupe (incluant notamment la filiale haut de gamme Lexus) n’a cessé d’augmenter d’année en année, allant jusqu’à presque doubler en 2012 et s’établir à environ 1,28 million de modèles en 2013.

Sans surprise donc, c’est la Prius qui arrive largement en tête, dans sa version standard, avec ses plus de 3 millions d’exemplaires vendus au total, suivie par ses déclinaisons  comme la Prius+ ou d’autres qui ne sont pas en vente chez nous. Les Auris et Yaris hybrides comptabilisent respectivement 128.000 et 75.400 ventes environ.

Le CO2 en ligne de mire, l’hydrogène pour l’avenir

Selon Toyota, le parc total de véhicules hybrides de la marque aurait rejeté 41 millions de tonnes de CO2 de moins que s’il s’était agi de modèles équivalents en essence. À l’heure actuelle, le groupe commercialise 25 Hybrides à travers 80 pays/marchés et prévoit d’en lancer 15 nouveaux au cours des deux prochaines années.

À plus long terme, Toyota devrait développer une gamme de voitures à pile à combustible, utilisant l’hydrogène pour produire l’électricité nécessaire à leur fonctionnement et ne rejeter que de la vapeur d’eau. Le premier modèle de série sera une berline, qui doit être lancée dès 2015.

En Guyane des clients hybride heureux

Mathieu Barre, co-gérant de la société Com/Events.

Pourquoi avoir choisi un véhicule hybride ?

C’est un choix qui s’est imposé avec évidence, car il est lié à des valeurs personnelles et à celles que l’on souhaite porter à travers l’entreprise. J’aurais voulu faire le choix du tout électrique, mais c’est un peu trop tôt, je pense. C’est une décision responsable.

Quelle est votre expérience de conduite avec ce véhicule ?

C’est une expérience très intéressante. Du fait de sa très faible consommation, conduire ce véhicule, c’est faire un geste environnemental tous les jours. Plus silencieuse, elle est vraiment confortable et se conduit comme toutes les autres voitures. Il n’y a rien de particulier ou de compliqué dans l’utilisation lié à sa technologie avancée.

Quel impact votre choix a eu sur votre entourage ?

Ça fait parler. Les gens s’interrogent. C’est le but, d’ailleurs, de porter un message vers l’extérieur. On nous pose des questions, elle fait réfléchir. Souvent, les passagers sont frappés par son silence et séduit par l’innovation.

Alain Leballeur – retraité

Pourquoi avoir choisi un véhicule hybride ?

J’ai entendu parlé de l’Hybride par une amie qui en avait une  et qui en était très contente. Je me suis dit : pourquoi pas ? Et j’ai décidé d’aller me renseigner.

Comment s’est passé cette découverte ?

Assez facilement. J’avais aussi pris des informations sur Internet. Ensuite, accompagné de mon épouse, nous avons rencontré un commercial qui nous a présenté le véhicule, une Auris hybride. Dès le premier essai, j’ai été séduit. Je possédais auparavant un véhicule boîte automatique, d’où ma facile adaptation. La qualité Toyota m’a aussi rassuré et les délais de livraison ont été respectés.

Quelles sont ses principales qualités, selon vous ?

La souplesse du véhicule, la conduite zen, son silence, les affichages… Et sa consommation, évidemment.

Vous avez constaté une différence significative à ce niveau ?

Avant, je n’avais pas d’idée de la consommation, ce n’était pas un critère. Mais je peux dire que je payais beaucoup plus avant, avec du gasoil, qu’aujourd’hui en prenant du “sans plomb” pour mon Hybride.

 

 

Related posts