fbpx

Articles

DOSSIER – Vivre en bois : matériau naturel et gestion durable
Dossier spécial, Karumag

DOSSIER – Vivre en bois : matériau naturel et gestion durable 

Le bois est de plus en plus utilisé en Guadeloupe dans les constructions de bâtiments (locaux professionnels, villas). “Vivre en bois” propose des solutions appropriées aux demandes des clients, qu’elles émanent de professionnels ou de particuliers.

La transformation de l’habitat insulaire a abouti à l’abandon de la case traditionnelle en bois au profit d’un habitat maçonné, réputé solide, mais pas toujours agréable à vivre.  Combiné à d’autres matériaux plus modernes, le bois fait aujourd’hui son retour à travers des constructions contemporaines et originales. Sous l’impulsion de professionnels (architectes, BET, charpentiers…), les projets bois renouent avec le passé. Ils disposent d’isolation et de ventilation naturelle pour apporter le confort de vivre et sont désormais mieux armées pour répondre aux risques sismiques etcycloniques. Pierre Piveteau, à  la tête du groupe Piveteaubois depuis plus de 40 ans, a été le témoin de cette évolution. Ce chef d’entreprise, qui propose des solutions bois pour la construction et les aménagements extérieurs, a créé en 1991 dans l’archipel sa première plateforme de distribution des produits fabriqués par le groupe. Conscient du potentiel en Guadeloupe, il a développé le concept sous l’enseigne “Vivre en bois”. Celui-ci a été implanté en Martinique l’année suivante, puis à la Réunion…

Aujourd’hui, le groupe compte 800 salariés, répartis sur les sites industriels et sur les 15 plateformes de distribution implantées en France, dans les DOM et en Espagne. En Guadeloupe, l’agence dispose de trois plateformes et emploie 28 personnes. « 25 % de nos clients sont des particuliers et 75 % sont des professionnels (artisans, architectes, constructeurs) », précise Jean-Philippe Littot, son responsable. « Outre notre site principal localisé au Lamentin, nous avons voulu apporter la proximité en créant des microstructures proches des utilisateurs, et répondant aux contraintes de déplacement sur l’île ». “Vivre en bois”  est implanté à Jaula, au Lamentin, à Baillif et à Saint-François.

Vivre en bois2

Une traçabilité totale assurée

Installée depuis plus de 20 ans en Guadeloupe,  la société a connu une croissance rapide, grâce au succès de la marque Durapin du groupe Piveteaubois, propriétaire, par ailleurs, des labels Lamwood, Wex et Pellets. «  Notre maîtrise de la production et notre connaissance des essences résineuses nous permettent de garantir la traçabilité et la qualité de nos produits. »

L’agence de Guadeloupe s’appuie ainsi sur les usines de production ultra modernes et très spécialisés réparties en Europe, près des massifs forestiers. « Nous avons déve-loppé une gamme très large de produits de construction et d’aménagement extérieur, issus de forêts certifiés de l’Ouest et du Centre de la France. Nos certifications PEFC, CTB-B+ sont le gage d’une production de qualité, dans le respect de la ressource. Soucieux de la demande de nos clients ultramarins, une gamme répondant particulièrement aux contraintes spécifiques des DOM est développée par notre bureau d’étude ». Par exemple, dans le catalogue des produits Piveteau, vendus sous la marque Durapin, le carbet est un produit directement inspiré de l’art de vivre des Outre-mer. « Nous sommes une entreprise française et intégrons en interne toutes les phases de conception, de fabrication et de distribution. Nous utilisons des essences résineuses qui proviennent de forêts certifiées “Programme de reconnaissance des certifications forestières” (PEFC), basé sur une gestion durable de la ressource », tient à préciser Jean-Philippe Littot. « Nous transformons des bois (pin, douglas, épicéa et mélèze) issus des forêts françaises et participons ainsi au maintien et au développement de la filière bois en France ».

Les produits fabriqués par les différents sites industriels PiveteauBois dans l’Hexagone sont acheminés non traité en Guadeloupe. Un traitement à, cœur répondant aux normes CTB-B+, est réalisé localement, grâce à une installation unique aux Antilles françaises.

Cette démarche permet le maintien de deux emplois supplémentaires sur le site de Guadeloupe.

Related posts