Articles

Jeunes Chambres Economiques : Jeunes leaders actifs dans un mouvement bientôt centenaire
Guyamag, Karumag, Madinmag, Positive economie

Jeunes Chambres Economiques : Jeunes leaders actifs dans un mouvement bientôt centenaire 

Fin 2015, près de 200 000 Jeunes.
Citoyens Actif répartis dans 116 pays iront pour une bonne part au Japon fêter les 100 ans de la JCI (Junior Chamber International). Un jalon mémoriel important pour ses représen-tants ultra-marins, à plus d’un titre.

Dans nos territoires des Antilles et de la Guyane française, elle est connue sous le nom “Jeune Chambre Économique” ou JCE. Cette organisation a pris racine dès la fin des années 50. Elle a essaimé auprès de ceux qui contribuent au bien-être de leur pays et des individus par la mise en place de projets d’ordres social, économique, culturel et communautaire. Parmi les exemples de projets issus de nos territoires, il y a eu les contenants pour le tri, le parcours du cœur, ou encore la présence de la météo ultra-marine au niveau des télés nationales…

À quoi sert la Jeune Chambre Économique ? 

La JCE réalise, par le système du travail en commission, le Programme d’Actions choisies en début d’année ; celui-ci est défini en fonction des préoccupations locales et selon les suggestions données par les programmes de la JCI et la JCEF (niveau national français). Lorsque l’on demande à Betty Fausta : “Pourquoi la JCE ?”, la présidente de la Fédération des JCE de la Guyane et des Antilles répond avec enthousiasme :

« J’ai la chance d’être membre, depuis 2005, d’un mouvement où la prise de responsabilité fait partie des moteurs de notre engagement. Dans quelle association peut-on se vanter de vivre des expériences aussi multiples en une année ? Formation en leadership et développement individuels, méthodologies, des actions pour améliorer les choses au quotidien dans notre communauté, développer des atouts, avoir des opportunités business, voyager et nouer des amitiés à travers le monde… Je me suis rendue en Colombie, en Guyane, en Martinique, à la Dominique, à Saint-Vincent, et bientôt à Leipzig, en Allemagne, où nous faisons la promotion de nos territoires. Afin de faciliter la prise de responsabilité, la formation doit renforcer la capacité des membres à aborder, anticiper et générer des changements, intégrer les technologies, faire évoluer ses comportements et communiquer de manière efficace et rapide. C’est pour cela que je fais mienne cette citation de J.F. Kennedy : “Ce qui coûte plus cher que la formation, c’est l’ignorance”. Un mouvement qui a formé les leaders “Jaycees” que sont Bill Clinton, J.F. Kennedy, Jacques Chirac, Koffi Anna, Bill Gates, Daniel Robin, Marie-Laure Phinera Horth, Dominique Laban, Claudy Alie, Jean-Claude Antoinette, Fred Tirault… »

Ainsi, les actions se mènent au plus près des jeunes de 18 à 40 ans. La fédération est un outil au services des JCE : Basse-Terre, Cayenne, Martinique, Pointe-à-Pitre et sa région… Et pourquoi pas de nouvelles en projet, sur Saint-Martin ou Saint-Barthélemy ?

 Comment contacter et rejoindre une JCE ? • JCE de Basse-Terre (Guadeloupe)  basseterre@jcef.asso.fr | www.jcebt.fr • JCE de Cayenne (Guyane) cayenne@jcef.asso.fr | www.jcicayenne.com 

• JCE de Martinique (Martinique)  martinique@jcef.asso.fr | www.jcemartinique.mq 

• JCE de Pointe-à-Pitre et sa région (Guadeloupe) – pointeapitre@jcef.asso.fr | www.jcepap.org 

Retrouvez les aussi sur les réseaux sociaux comme viadéo, facebook et Twitter

Fédération des jeunes chambres : 

guyaneantilles@jcef.asso.fr 

@fedegaf 

Groupe Facebook

 

Dans la même catégorie