Articles

OLEG BACCOVICH : Canal+ / Canalsat Caraïbes 2014, l’année de la révolution
Guyamag, Karumag, Madinmag, Positive economie

OLEG BACCOVICH : Canal+ / Canalsat Caraïbes 2014, l’année de la révolution 

Le 22 octobre dernier, le monde des télécom enregistre de fortes ondes sismiques. L’épicentre : Canal+ / Canalsat Caraïbes. En 2014, l’opérateur de télévision fait sa révolution. Après Internet et le téléphone fixe, il lance une offre de téléphonie mobile totalement inédite. Entretien avec son directeur général, Oleg Baccovich.

Canal+ Antilles rachète Mediaserv en avril et devient opérateur télécom et Internet. 

Quels sont vos objectifs ?

Oleg Baccovich : C’est le seul endroit au monde où Canal+ est opérateur télécom, et c’est la première fois de son histoire. La Box puissance Canal, commercialisée dans les DOM – à l’exception de Mayotte – apparaît sur un marché local détenu en majorité par l’opérateur historique, Orange, et aussi par les “alternatifs”, Numericable et Only. Ça fait beaucoup de bruit.

Avec le rachat de Mediaserv, nous disposons des énormes infrastructures du réseau existant – antennes hertziennes, réseaux optiques et filaires. Nous avons injecté plusieurs millions d’euros pour l’améliorer. Aujourd’hui, le réseau est fluide, d’où le succès de la Box Canal+. Mais la vraie révolution chez Canal, c’est le 23 octobre 2014, avec le lancement d’une offre de téléphonie mobile. Le bruit courait que ce serait pour 2015. Or nous voulions aller vite et avoir toute la gamme en 2014 : Internet, téléphonie fixe, et mobile. Canal+, opérateur de télévision par satellite qui est passé de 20 chaînes à plus d’une centaine en 20 ans de “pay TV”, entame une diversification historique qui va bousculer les marchés. Nous ne sommes qu’au début de l’histoire.

Quelle est votre stratégie?

Plutôt que de monter antennes et relais sur tout le territoire, nous passons un accord avec Digicel via des licences de marques croisées. Nous associons deux leaders des Caraïbes : le 1er opérateur de “pay TV” avec le 1er opérateur de téléphonie mobile de la Caraïbe et 1er challenger d’Orange aux Antilles-Guyane. L’un ajoute une offre Internet et téléphone fixe à son catalogue, l’autre une offre mobile. Canal+ s’appuie sur la formule mobile de Digicel, qui fonctionne très bien – appels et SMS illimités vers un grand nombre de destinations – et affiche une bonne pénétration sur le marché.

Le 23 octobre, l’événement est donc double : Digicel lance une Box Internet, la “Box by Digicel” sur le réseau Médiaserv, société du Groupe Canal. Abonnement à 39,90 euros/mois, 20 méga d’Internet, téléphone illimité vers fixes et mobiles Métropole et Antilles-Guyane. Canal+ / Canalsat Caraïbes commercialise l’offre mobile sur le réseau Digicel : “Canal+ Mobile”, 59,90 euros/mois, SMS et appels illimités vers les Antilles-Guyane et la Métropole et bien d’autres destination de la Caraïbe, et 2 giga d’Internet. Mais elle comprend en plus, par rapport à la concurrence, l’accessibilité sans limite à My Canal en mobilité.

C’est la seule offre illimitée réelle pour regarder les chaînes Canal. Ça n’a jamais été fait ici. De plus en plus de personnes regardent la télévision sur tablette et smartphone : nous allons vers la convergence des contenus et du télécom. Or le contenu, c’est l’ADN de Canal+. Nous avons rajouté une couche de valeur ajoutée “premium” qui permet de regarder les chaînes en illimité sans vider son compte en banque.

Quel regard portez-vous sur la téléphonie mobile ?

J’observe de près l’évolution et le marché des télécoms depuis des années en Caraïbe, mais je ne souhaite pas me prononcer sur nos concurrents. Ce que je souhaite, en revanche, comme tout consommateur, c’est pouvoir téléphoner partout avec une qualité optimum et sans surtaxe. Pour ce faire, les réseaux doivent être régulièrement entretenus et améliorés. Le choix du réseau Digicel pour porter cette offre mobile est réfléchi. Ce réseau est qualitatif, il continue à se développer et apportera toute satisfaction aux abonnés Mobile. Surtout pour regarder, en plus, nos flux télé via My Canal !

Quel rôle joue la concurrence ?

Je répondrai à l’envers : nous nous préoccupons plus des attentes des clients que des stratégies de la concurrence. Des études ont montré que nos clients ont confiance dans notre marque forte et porteuse de valeurs. Mais nous ne voulons pas les enfermer dans une offre “triple play”, par exemple. Nous proposons 1+1+1. Les offres proposées par Canal sont donc déconnectées les unes des autres : Internet et fixe, Télévision par satellite et Mobile. J’appelle ça la liberté du consommateur !

Commentaire Facebook

Related posts