Articles

La minute de Com’ : s’il te plaît… imprime-moi une maison
Actualités des experts, Guyamag, Karumag, Madinmag

La minute de Com’ : s’il te plaît… imprime-moi une maison 

Par François Brichant

Comme le déclarait Barack Obama lors de son discours sur l’état de l’Union en 2013, « l’impression 3D a le potentiel de révolutionner la façon dont nous fabriquons presque tout », et d’ajouter : « La nouvelle révolution industrielle sera made in America ». Mais depuis, la Chine est devenue la première puissance mondiale et serait sur le point de le faire mentir.

Trois leviers de développement de l’impression 3D

Le développement de ce mode de fabrication révolutionnaire repose sur trois leviers. Le premier est l’accélération spectaculaire que permet l’impression 3D dans la conception des nouveaux produits : auparavant pour réaliser un prototype, il fallait au préalable sculpter une maquette. Aujourd’hui, à partir d’un fichier conçu sur un ordinateur et envoyé à l’imprimante 3D, le tour est joué.

Le deuxième levier, c’est la maîtrise des coûts, notamment pour la réalisation d’objets en petites séries. Un bon moyen à l’avenir de relocaliser des unités de production en créant des micro industries sur des marchés à faibles volumes, suivez mon regard… Enfin, le troisième levier, c’est la possibilité de fabriquer directement à la commande du client en évitant le stockage et le transport des marchandises. Vous pourrez, dans un futur proche, imprimer chez vous les objets de la vie courante, sans avoir à aller les acheter en magasin.

Les secteurs en pointe sur l’impression 3D

Premier secteur en pointe, la santé. Souvenez-vous du bébé sauvé à sa naissance, grâce à l’impression en 3D d’une attelle trachéale adaptée à sa morphologie. Depuis, les cas où la chirurgie a fait appel à cette technologie se sont multipliés. Par exemple, près de 40 000 patients dans le monde ont déjà profité de prothèses de la hanche imprimées en 3D. Prochain défi en vue : les tissus humains avec la « bio impression ». Des scientifiques anglais et écossais ont reproduit des cellules souches humaines et plus rien ne semble les arrêter, à part les problèmes d’éthique. L’aéronautique est aussi un secteur de pointe, qui fait de plus en plus appel à l’impression 3D. Les premières pièces de moteur d’avion fabriquées grâce à cette technologie devraient voir le jour dès cette année.

Quid de l’impression 3D pour l’industrie de masse ?

Le coût des imprimantes et des matériaux utilisés pour l’impression 3D reste prohibitif pour l’industrie de masse. Mais une fois cet obstacle surmonté – et il le sera un jour – nul doute que la révolution industrielle annoncée aura bien lieu. Entre la Chine et les états-Unis, il semble que chacun ait choisi son domaine de prédilection. Aux états-Unis, l’industrie automobile semble y croire, surtout avec les nouvelles attentes des clients en matière de personnalisation des véhicules. Une voiture imprimée en 3D existe déjà à Detroit. Bon, elle n’a que deux places, roule à 40 km/h et coûte la bagatelle de 25 000 dollars. Du côté de la Chine, c’est dans l’industrie du bâtiment que cela semble bouger le plus vite : une société vient d’imprimer un immeuble de 5 étages en un temps record. La prochaine révolution industrielle sera-t-elle made in China ou made in America ? Les jeux sont ouverts.

Retrouvez “La Minute de Com’” sur Martinique 1ère ET sur GuYANE 1ère en Radio

Related posts