Articles

#Martiniquetech : Comment recruter dans le secteur informatique ?
Madinmag, Positive economie

#Martiniquetech : Comment recruter dans le secteur informatique ? 

Dans un contexte économique morose, le chef d’entreprise établit souvent comme priorité l’augmentation de la productivité. L’informatique est une solution pour mieux traiter l’information dans le processus de production, et pour accéder à de précieux indicateurs. Au-delà des solutions technologiques, cet enjeu repose surtout sur des hommes et des femmes de talent. 

Comment recruter ces talents ? MartiniqueTech vous propose quelques astuces pour recruter (ou pas).

Formation et savoir-faire

La formation de votre futur collaborateur a, bien sûr, une importance capitale. La France est un pays reconnu pour la qualité de la formation de ses informaticiens. La “French touch”, qui se cristallise notamment chez les entrepreneurs de la Frenchtech, n’est pas un mythe. Assurez-vous de la notoriété de l’école/université, en particulier dans votre domaine.

Attention, cependant, de ne pas fonder votre recrutement uniquement sur ce critère.

L’informatique est un domaine particulier, dans lequel le savoir-faire opérationnel peut s’acquérir de façon autonome. Celui ou celle que vous voulez recruter pour manager votre ERP a peut-être une expérience personnelle très aboutie en intelligence artificielle, qui peut se révéler un atout extraordinaire.

N’oubliez pas de demander au candidat de vous parler de ses réalisations personnelles, car elles sont souvent aussi, sinon plus, importantes que sa formation. N’oubliez pas les filières basées sur l’apprentissage.

Adéquation à la mission

Il arrive souvent, en particulier dans les PME, que le recrutement d’un informaticien se limite à un poste dont la mission est trop générale.

Vu parfois comme un homme orchestre, cet informaticien aura en charge l’analyse des besoins des utilisateurs, leur support technique, la mise en place et la gestion d’un progiciel de gestion intégré (ERP), ainsi que les questions matérielles (infrastructure, réseau).

L’entreprise pourra alors être confrontée à une dilution des compétences du collaborateur en charge d’un panel aussi large. Il faut donc s’assurer, avec le candidat, qu’il est prêt à couvrir l’ensemble de ces champs, sans frustration, tout en gardant un niveau de plus-value profitable à l’entreprise.

Une stratégie mixte ?

Devant la complexité et le niveau de compétence requis pour mettre en place et suivre des projets liés à l’informatique, il convient parfois d’adopter une stratégie mixte.

Cette stratégie consiste à embaucher un spécialiste essentiel à votre activité clef (suivi de production industrielle, ERP, outils bureautiques…) qui, en collaboration avec le management, fera appel à des intervenants extérieurs sur des sujets précis.

La collaboration étroite entre votre spécialiste interne et d’autres entreprises externes peut se révéler un atout considérable.

L’entreprise alliera alors la compétence interne sur des sujets centraux aux compétences pointues des entreprises sous-traitantes, pour atteindre son objectif principal : sa croissance.

Related posts