Articles

La minute de Com’ : sommes-nous le futur de la télévision ?
Actualités des experts, Guyamag, Karumag, Madinmag

La minute de Com’ : sommes-nous le futur de la télévision ? 

La vidéo en direct à la portée de tous

Fin mars, il s’est passé quelque chose qui risque probablement de bouleverser la donne dans le traitement de l’information. Le réseau social planétaire Twitter en perte de vitesse et d’audience, a lancé une nouvelle application pour Smartphone appelée Périscope. Dès l’annonce de sa sortie sur l’App store, l’effet viral a été foudroyant. En première ligne, les journalistes et les animateurs de télévision qui s’en sont emparé, et ont fait le buzz. Périscope est une application qui une fois installée sur votre Smartphone vous permet instantanément de filmer et de diffuser en direct sur internet, la scène qui se déroule devant vous, où que vous soyez. Lorsque vous démarrez une diffusion, vos abonnés sont prévenus par une alerte et se connectent alors à votre programme. Ils peuvent interagir à l’aide de messages textes qui défilent instantanément sur la vidéo aux yeux de tous. Une fois le direct terminé, votre séquence reste consultable en « replay » environ 24 heures, puis disparaît.

Le modèle de la télévision bousculé

Vous l’aurez compris, avec Périscope, chacun d’entre nous peut se transformer en reporter d’image au cœur d’un événement qui fait l’actualité et ce en devançant les chaînes d’information en continu. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lors de l’incendie qui a eu lieu à Manhattan le jour du lancement de l’application. Le voisinage s’est mis à filmer l’évènement sous des angles différents. Alors face à ce nouveau média ultra réactif, la question est, comment vont réagir les chaînes d’information ? Vont-t-elles se mettre à commenter les séquences de Périscope lors des grands évènements faute de mieux ? Désormais, avec l’arrivée de la vidéo en direct accessible à tous, c’est le modèle économique des chaînes de télévision qui risque d’être totalement disrupté.

Périscope est-il dangereux ?

Si Périscope donne des perspectives enrichissantes pour un traitement de l’information inédit en immersion, on est en droit de s’interroger sur les dangers que son usage pourrait engendrer. Imaginez par exemple cet outil utilisé à des fins de propagande terroriste. Si dans le cas de YouTube on peut faire retirer des vidéos, pour Périscope quels seraient les moyens juridiques et pratiques face à une exécution filmée en direct ? Autre point d’ombre qui pèse sur l’utilisation de Périscope, la protection de la vie privée. Avec une utilisation discrète d’un Smartphone et pourquoi pas dans un proche avenir, de lunettes de type Google Glass, vous pourrez être filmés en direct facilement à votre insu. Se posent alors forcément des questions de droits à l’image. Mais comment légiférer et intervenir sur des images qui s’effacent au bout de 24H ? Voilà donc beaucoup d’incertitudes autour de cette nouvelle application qui risque fort d’évoluer au fil des mises à jour. Une chose est sûre, vous n’avez pas fini d’en entendre parler.

Retrouvez “La Minute de Com’” sur Martinique 1ère et sur GuYANE 1ère en Radio

Related posts