fbpx

Articles

Fondation Orange, un retour aux sources grâce au mécénat de compétences
Madinmag, Positive economie

Fondation Orange, un retour aux sources grâce au mécénat de compétences 

Depuis 2010, la Fondation Orange propose à ses salariés de s’investir auprès d’associations et d’ONG partenaires. Développant son rôle citoyen, Orange via sa fondation d’entreprise réunit ainsi ses collaborateurs autour de projets communs, solidaires et fédérateurs. 

« Le concept : les associations bénéficient de compétences diverses et les salariés donnent un nouveau sens à leur vie professionnelle. En contrepartie d’une baisse modérée de leur rémunération, les personnes âgés de 55 ans ou plus peuvent entrer dans un dispositif de temps partiel sur 3 ou 5 ans », explique Catherine Nordey, responsable relations extérieures, relations presse et déléguée mécénat pour la Fondation Orange en Caraïbe.

Après 34 ans passés en qualité d’agent au sein du Groupe Orange, Nicole Tareau, d’origine martiniquaise, a fait le choix, en 2013, de bénéficier du Temps Partiel Sénior (TPS). Elle a profité de cette nouvelle étape dans sa carrière pour valoriser son expérience et surtout son savoir-être à la Croix-Rouge française en Martinique via le mécénat de compétences.

Une femme persévérante

Après de nombreuses années passées en métropole, Nicole souhaitait rentrer « au pays » comme elle dit.

Elle tente alors de se faire muter mais en vain. Sa volonté est telle qu’elle ne baisse pas les bras et après quelques essais avortés, elle décroche un beau projet.

Signature d’un temps partiel sénior et mécénat de
compétences

Avec l’aide du service ressources humaines de son entreprise, Nicole s’est vu proposer un TPS, un bon moyen pour envisager sa retraite prévue en 2017 et quitter en douceur le monde professionnel.

Elle a ensuite été orientée vers la Fondation Orange et après avoir fait quelques recherches sur les associations présentes en Martinique, elle a signé une convention de mécénat avec la Croix-Rouge pour une durée de 2 ans.

Au service de la qualité

« J’ai été recrutée par la Croix-Rouge Martinique en tant que technicienne qualité. Mon rôle est d’accomplir les formalités administratives pour l’obtention de normes iso. Ce travail est totalement différent de mon expérience passée, j’ai appris sur le tas et cela m’a permis de me prouver à moi-même que j’étais capable de faire autre chose ».

Une expérience très riche

« Le premier avantage est bien entendu le retour auprès des miens », nous confie Nicole. De plus, le TPS lui permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Pour
limiter ses trajets, la direction lui permet de travailler en
alternance, une semaine sur 3 jours et l’autre sur 2 jours.

Nicole nous parle avec plaisir des rencontres qu’elle a faites au sein de la Croix Rouge. Ses collègues lui reconnaissent son côté convivial et son humeur joyeuse et certains avouent qu’ils seront désolés de s’en séparer.

Nicole réfléchit déjà à l’après Croix-Rouge et a le projet de s’engager dans une association spécialisée dans le handicap.

Des conseils pour les collaborateurs désirant effectuer un mécénat de compétences dans le cadre d’un TPS

« Il faut être assez autonome dans la recherche de l’association, le mieux étant d’y être déjà acteur afin de savoir où on s’engage et dans quelle ambiance on évoluera », recommande-t-elle.

également « Avant de signer un TPS, je conseille de faire le point sur ses besoins financiers, savoir si notre niveau de vie sera suffisant avec un temps partiel. Après cela, c’est le début d’une belle aventure humaine ».

Related posts