Articles

DOSSIER Transport : Air Antilles… Et le ciel s’ouvre!
Dossier spécial, Karumag, Madinmag

DOSSIER Transport : Air Antilles… Et le ciel s’ouvre! 

En 13 ans, la compagnie aérienne Air Antilles s’est imposée aux Antilles Guyane comme premier transporteur français régional. Serge Tsygalnitzky, directeur général, fait le récit d’une remarquable montée en puissance. 

Quelle est l’origine d’Air Antilles ? 

Serge Tsygalnitzky : Notre activité commence en 2002 avec Air Guyane Express, compagnie régionale qui dessert les communes intérieures de Guyane. Nous nous déployons ensuite sur les Antilles sous la marque Air Antilles Express. En 2009, nous changeons de raison sociale pour nous appeler CAIRE (Compagnie Aérienne Inter Régionale Express). Depuis peu, le terme « Express » a disparu, témoignant de notre volonté d’adopter une vision plus globale.

Comment se concrétise cette nouvelle orientation ? 

La compagnie ne cesse de s’ouvrir sur l’extérieur. Si, à ses débuts, elle œuvre uniquement en Guyane, en 2003 elle s’implante aux Antilles. Elle exploite alors essentiellement des lignes franco-françaises (Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Saint-Martin), en concurrence frontale avec Air Caraïbes. En 2006, elle inaugure une ligne vers Saint-Barthélemy.

En 2009, nous remplaçons notre flotte par des appareils neufs qui sont plus avancés techniquement, les passagers gagnent en confort (en terme de bruit, d’assise, de clarté). A partir de 2010, Air Antilles souhaite rayonner au-delà des Antilles françaises. Année après année, sont ouvertes les escales de Saint-Domingue, Sainte-Lucie, La Dominique, Saint-Martin Juliana et Porto Rico. Des partenariats se nouent avec plusieurs compagnies (Corsair, Winair) et surtout Air France qui nous permet d’ajouter une nouvelle escale à notre réseau : Cayenne.

Comment se positionne Air Antilles en 2015 ? 

Nous assistons à un passage de témoin : Air Caraïbes se retire peu à peu du marché régional. L’espace laissé libre est repris par Air Antilles, qui va continuer à se développer. Aujourd’hui, notre flotte totalise 10 avions : 4 ATR, 4 LET en Guyane et 2 Twin Otter à Saint-Barthélemy. Notre volonté d’expansion est extrêmement forte. Nous sommes en discussion avec les compagnies environnantes et envisageons des ouvertures de lignes entre Saint-Martin et Porto Rico, entre La Dominique et Porto Rico. Nous nous intéressons aussi à la Barbade. En 2015, Air Antilles joue un rôle majeur dans la région. C’est le premier transporteur français régional en terme de nombre de dessertes et d’avions.

Air Antilles est-elle une compagnie low cost ?

Nous mettons un point d’honneur à proposer les prix les plus bas en régional, mais les taxes nous assomment. Pour un vol Pointe-à-Pitre Saint Domingue, le prix compte près de 100 euros de taxes !

Pourquoi voler avec Air Antilles ?

Air Antilles détient le plus grand nombre de destinations en régional et pratique les prix les plus bas. C’est aussi la compagnie la plus ponctuelle, et celle qui possède la plus grande flotte. Notre modèle est basé sur la simplicité et la fluidité. Et surtout, nous sommes proches de nos clients.

Commentaire Facebook

Related posts