Articles

DOSSIER Transport : ces entreprises qui répondent aux défis régionaux
Dossier spécial, Guyamag, Karumag, Madinmag

DOSSIER Transport : ces entreprises qui répondent aux défis régionaux 

Public ou privé, le transport est un service nécessaire pour de nombreux actes et activités de la vie courante. C’est un enjeu stratégique dans un modèle économique global où la mobilité joue un rôle primordial. Qu’il soit aérien, routier, maritime ou multimodal, qu’il concerne des individus ou des marchandises, le transport est un secteur d’activité fondamental pour les économies des Antilles-Guyane fortement liées aux échanges avec l’extérieur. D’autant que, sur ces territoires, la demande de mobilité déjà intense est en pleine croissance. Zoom sur les entreprises qui assurent avec panache ces multiples flux.

Transports en Expansion

L’actualité récente nous rappelle que la question des transports, aussi bien des personnes que des marchandises, est au cœur des grands défis de ce début de siècle.

Socle historique incontesté du développement des échanges et du commerce, tous deux considérés comme indissociables du développement économique et social, les transports sont à la fois symbole constamment réaffirmé de liberté et de modernité des sociétés, enjeu industriel majeur dans les domaines de l’automobile, de l’aviation, de la construction navale, mais aussi enjeu pour les États, aussi bien par l’activité et l’emploi qu’ils génèrent que par leurs répercussions sur l’aménagement des territoires. Aussi, qu’il s’agisse des déplacements individuels ou des transports de marchandises, on assiste à la croissance des flux, des quantités, des distances, des vitesses.

Derrière ce constat, des entreprises œuvrent. Parmi elles, Air Antilles Express, premier transporteur régional qui, en 13 ans, révèle une remarquable montée en puissance et rayonne désormais au-delà des Antilles françaises, en proposant des escales – outre Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Saint-Martin et Saint-Barthélemy bien-sûr – à Saint-Domingue, Sainte-Lucie, la Dominique, Saint-Martin Juliana et Porto Rico. Et ce, grâce à d’ingénieux partenariats avec des compagnies locales.

Nommons aussi Air France. La compagnie aérienne fait parler d’elle avec une actualité qui devrait intéresser les passagers : services optimisés grâce à une réorganisation des délégations Antilles-Guyane, de bonne surprises – confortables et gourmandes – en classe affaires, et de nouvelles destinations qui laissent rêveur, telles que Sint Maarten, San Juan, Tortola, Saba, Saint Eustache ou Saint Kitts et Nevis.

L’aéroport international de Miami (MIA), quant à lui, leader américain du fret aérien international, est un témoin direct de cette expansion du transport. En 2013, il affiche une activité commerciale aérienne évaluée à 68,5 milliards de dollars, soit 96% de la valeur en dollars de l’ensemble des importations et exportations aériennes de la Floride ! On s’en doute, la gestion du gigantesque MIA, qui emploie pas moins de 38 000 personnes et accueille 340 arrivées quotidiennes provenant du monde entier, n’est pas une tâche aisée. Ce qui n’empêche pas l’aéroport d’avancer, en dévoilant dernièrement sa gare Tri-Rail le reliant à une ligne de train.

Enfin, du côté du transport express, citons Chronopost par exemple, qui s’impose depuis vingt-cinq ans dans le secteur, fort d’un dense réseau de proximité lui permettant de tenir les meilleurs délais. Bref, le transport a de beaux jours devant lui.

Related posts