fbpx

Articles

DOSSIER Immobilier : le premier écoquartier de Guyane
Dossier spécial, Guyamag

DOSSIER Immobilier : le premier écoquartier de Guyane 

C’est un projet ambitieux piloté par l’EPAG (Établissement Public d’Aménagement en Guyane) en partenariat avec la ville de Remire-Montjoly. Il a pour objectif, notamment, d’affirmer l’identité des espaces publics et de l’habitat guyanais dans le respect des principes environnementaux.

Par Eva Zonca

Un emplacement stratégique

Situé en périphérie de la commune de Remire-Montjoly, au niveau du rond-point Adélaïde Tablon, le projet bénéficie d’un emplacement stratégique à l’intersection de la Matourienne et de la route de Dégrad des Cannes. Le futur quartier apportera une réponse à l’urbanisation du secteur de Vidal-Montdélice, sur 75 hectares et permettra à ses habitants de profiter d’un cadre de vie et de nouveaux équipements de qualité tout en intégrant les équipements existants. L’écoquartier est pensé pour limiter la circulation automobile et préserver le milieu naturel.

Mixité urbaine et création d’activités

Le programme prévoit la réalisation d’équipements de viabilisation, la construction d’environ 1 500 logements, dont la moitié en secteur aidé et la moitié en secteur privé, deux groupes scolaires, un collège, une crèche, un équipement culturel, un parc urbain et environ 15 000 m² de surface plancher dédiée aux activités et commerces.

La réalisation de ces équipements s’effectue dans une démarche partenariale, selon une répartition des compéten-ces entre l’EPAG, les différentes collectivités territoriales et l’Etat.

Les partis-pris en terme d’aménagement durable 

Les cheminements réservés aux piétons sont réalisés en béton et gravillons latéritiques, le mobilier urbain et les mâts d’éclairage sont fabriqués avec des essences locales de bois de Guyane. Quant aux eaux pluviales, elles seront traitées dans des noues végétalisées et participeront à la qualité paysagère du projet. Enfin, des espaces publics singuliers concourront à donner à l’écoquartier une identité typiquement guyanaise.

Labellisation de l’écoquartier, une marque de reconnaissance et un engagement

Ayant reçu le Prix d’Avenir des Écoquartiers en 2011, le projet sera le premier Écoquartier de Guyane. Il s’inscrit pleinement dans la volonté de l’EPAG de « faire la ville amazo-nienne durable ». Dans le prolongement de la récompense nationale, l’EPAG, avec un accompagnement privilégié de la DEAL, a lancé la labellisation Ecoquartier.

Le projet est officiellement engagé dans la labellisation Ecoquartier depuis décembre 2014. Cette marque de reconnaissance de la qualité du projet servira également d’outil de suivi et devrait permettre de trouver des solutions inno-vantes, mais surtout réutilisables pour de futurs projets.

Related posts