Articles

Pierre Goguet : plongée dans une vie de travail
Pierre Goguet, président de la CCI Bordeaux
Bordeaux, Bordelais Magazine

Pierre Goguet : plongée dans une vie de travail 

L’actuel président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux  et ancien président du Medef Gironde a dédié sa vie au travail. Tout en multipliant ses participations à des instances liées à l’économie, il veille au grain d’Exco-Ecaf un cabinet d’expert-comptable de plus de 50 salariés dont il est président du directoire.

«La brousse  et les pygmées qui viennent faire du troc à l’orée de la forêt » pour tout horizon durant l’enfance. Cette image a-t-elle marqué Pierre Goguet ? Si l’idée prête à sourire, le voilà pourtant depuis 2010 à la tête de la CCI de Bordeaux, un type d’organisation dont les échanges, en l’occurrence le commerce, sont la raison d’être… C’est en Afrique que naît Pierre Goguet. Au Congo plus précisément à Pointe-Noire, où ses parents travaillent dans une exploitation forestière. Un pays où on lui apprend à lire et à écrire mais dans lequel il n’est pas scolarisé.  Il y restera jusqu’à l’âge de sept ans avant de quitter le continent africain et d’être envoyé chez des membres de sa famille à Gradignan. Ses parents, ne tarderont pas à le rejoindre. Dès l’âge de 15 ans, le jeune Pierre passe déjà ses étés à travailler pour aider financièrement ses parents, aux revenus modestes. Un supplément d’argent qui sert alors à payer livres et vêtements. Idem quatre années plus tard  lorsqu’au lycée il rencontre Marie-Chantal, l’épouse à dix-huit ans et qu’arrive très vite le premier enfant. Et donc la nécessité encore une fois de travailler pour faire vivre son foyer. L’été qui suit l’obtention de son Baccalauréat en philosophie et textes anciens, il le consacre à travailler et à se former en autodidacte à une remise à niveau en mathématiques. Parallèlement, il suit des études en Sciences économiques et des cours du soir au CNAM en maths et informatique. S’ensuit une embauche  en 1974 à un poste d’informaticien dans un siège social parisien assortie d’une absence de perspectives d’un retour à Bordeaux.

Revenir à Bordeaux

Dès lors, il n’aura qu’un objectif en tête : « revenir à Bordeaux où se trouvaient ma famille et ma belle-famille en y créant un cabinet d’expertise-comptable ».

Au cours du soir, il suit alors un cursus dans ce domaine et enchaîne avec un stage de trois ans à la Haute Administration des Finances et à la Coface qui lui permet d’auditer de grands groupes comme Alstom ou Framatome (devenu depuis Areva) et de « côtoyer des interlocuteurs de premier plan ». En véritable stakhanoviste, il obtient parallèlement un 3ème cycle de finance à Paris Dauphine.

En 1980, c’est le retour à Bordeaux, rendu possible par la création imaginée, planifiée et tant attendue des années durant, d’un cabinet d’expertise-comptable avec trois associés ; Ecaf, qui deviendra par la suite Exco-Ecaf et dont il est aujourd’hui toujours le président du directoire.

[mks_pullquote align=”left” width=”300″ size=”24″ bg_color=”” txt_color=”#1e73be”]« Revenir à Bordeaux où se trouvait ma famille … en y créant un cabinet d’expertise-comptable »[/mks_pullquote]

Ce n’est qu’à l’âge de quarante ans qu’il prendra ses premières vacances. Car après s’être plongé à corps perdu, sa vie durant dans le travail, il va se mettre à  la plongée sous-marine, sa principale occupation lors des vacances qu’il s’autorise.

Ses objectifs professionnels atteints, il commence alors à s’impliquer dans la vie des entreprises et multiplie ses engagements.

Il préside la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes puis en intégre le bureau national et arrive au Medef Gironde en 1999. Dès l’année suivante, il entre au bureau et en devient  le président de 2005 à 2011. Au Medef, il devient membre du conseil exécutif national.

Président de la CCI de Bordeaux depuis 2011, il est également membre du comité directeur et du bureau national de CCI France.

Depuis 2013, il préside également l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie Métropolitaines (ACCIM) à la tête de laquelle il vient d’être réélu et où il souhaite poursuivre le soutien aux entreprises dans une démarche de proximité et d’alliance avec des partenaires locaux ou internationaux.

Pourvu qu’ils soient utiles aux entreprises du territoire. Un engagement qu’il n’est pas prêt d’arrêter : en octobre 2016,   Pierre Goguet sera candidat aux élections consulaires.

[mks_pullquote align=”left” width=”600″ size=”12″ bg_color=”#1e73be” txt_color=”#ffffff”]Des startups locales au Consumer Electronics Show de Las Vegas

Parking Facile, IQSpot, Projet PRATIC, Tamaplace, Gablys et Wiidii font partie des 11 start-up locales qui ont fait le déplacement au Consumer Electronics show qui s’est déroulé  du 6 au 9 janvier dernier à Las Vegas. Ces « pépites » ont bénéficié d’un entraînement conjoint de Digital Aquitaine, de la Métropole et de la CCI de Bordeaux  pour tirer le meilleur parti de leur présence à ce salon. Elles ont été identifiées dans le cadre du programme Ambition Croissance Numérique de la Chambre de Commerce et d’Industrie qui en a sélectionné trois, les autres l’ayant été par le groupe La Poste. Ce programme vise à aider les startups et les PME du numérique à fort potentiel de croissance. De l’avis général des participants, le CES a permis de multiplier les contacts plus facilement qu’en France avec la possibilité notamment de rencontrer plus facilement les responsables R&D des partenaires du groupe La Poste, tout en bénéficiant de davantage de visibilité. Suite à sa participation au salon, le chiffre d’affaire de Parking Facile a été multiplié par trois par exemple. La CCI de Bordeaux a signé à cette occasion un accord de référence avec Decapost, filiale dédiée au numérique du Groupe La poste.

[/mks_pullquote]

Related posts