Dossier spécial Karumag

Dossier séduction des Outre-mer : Conseil Départemental, valoriser les joyaux verts et bleus de la Guadeloupe

Josette Borel-Lincertin

Le Conseil Départemental est actif sur de nombreux axes de valorisation du patrimoine et du développement touristique. Sa présidente Josette Borel-Lincertin détaille les actions menées en ce sens.

Propos recueillis par Jean-Paul Rivière

En quoi ces actions sont-elles majeures pour vous, et ne viennent-elles pas se substituer aux missions de vos partenaires ? 

Josette Borel-Lincertin : La feuille de route que j’ai fixée, comme présidente du Conseil départemental, avec l’ensemble  des élus, est de valoriser, d’animer et de promouvoir la culture guadeloupéenne, ses patrimoines nautrel, matériel et immatériel, ainsi que l’art de vivre des Guadeloupéens. Ce sont les véritables vecteurs de l’authenticité et de l’attractivité de notre territoire. Ainsi l’une de nos missions est de choyer les joyaux verts et bleus des îles de Guadeloupe. C’est notre patrimoine, notre fierté, et notre cadeau aux touristes et au monde.

Vu du ciel, l’archipel des îles de Guadeloupe révèle l’extraordinaire beauté d’un territoire structuré par ses cours d’eau, ses forêts, son littoral et un extraordinaire patrimoine bâti. Les missions des différents acteurs publics du territoire sont complémentaires, et le périmètre de chacun est désormais mieux défini par la loi.

Le Conseil Départemental est attaché à la valorisation des sites qui sont propices à la randonnée à pied, au fil de l’eau, ou à vélo, pour le plus grand plaisir des Guadeloupéens et des touristes. Il est également attaché à la valorisation et à l’animation d’un patrimoine architectural riche et diversifié, composé de musées, de maisons traditionnelles, de forts imposants qui offrent des haltes ponctuelles sur les chemins. C’est une mission forte de la collectivité départementale.

Qu’en est-il du patrimoine vert ?

De nombreux sites majeurs du patrimoine vert figurent parmi les propriétés foncières du Département. Aussi, nous sommes attachés à faire vivre ces lieux qui sont notamment des parcs et jardins et des espaces naturels avec des personnels de gestion, d’accueil et d’animation.

Et pour ce qui concerne les sites et paysages naturels ?

Nous sommes en charge du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée. L’archipel guadeloupéen est un territoire privilégié pour la pratique de la randonnée, de nombreux itinéraires sillonnent chacune des ses îles, offrant ainsi aux visiteurs la possibilité de découvrir en toute sécurité aussi bien des zones littorales plutôt sèches et peu vallonnées que des traces de montagne au coeur de la forêt tropicale de la Basse-Terre.

Quelles sont vos actions en faveur des patrimoines bâtis et culturels ?

Ce patrimoine bâti est un joyau architectural et culturel. Il témoigne d’un riche passé, d’une histoire douloureuse, mais aussi de la force d’un peuple. Les opportunités de balades sont nombreuses, des sites et activités classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, de nombreux musées, sans oublier les multiples monuments historiques et architecturaux. Le Conseil Départemental a un rôle essentiel dans l’entretien et l’animation de ces lieux d’histoire et de mémoire.

Ainsi, la collectivité le valorise en assurant le rayonnement culturel et l’organisation d’évènements à fort potentiel touristique. Nous soutenons le tissu culturel au quotidien par le biais de manifestations qui attirent chaque année un public nombreux, en particulier avec le spectacle vivant. Le rayonnement des équipements culturels et l’organisation d’événements sont autant d’atouts pour le développement du tourisme. De nombreux sites gérés par le Conseil Départemental sont autant d’espaces de rencontres avec la culture et de découverte du patrimoine.

Le spectacle vivant (musique, théâtre danse) bénéficie d’aides à la création et à la diffusion sous la forme de subventions ou dans le cadre de manifestations qui sont devenues des rendez-vous incontournables, et qui contribuent au dynamisme et à la vitalité culturelle locale sur l’ensemble du territoire : Fò an Fanmi, Kréyòl an mouvman, Terre de Blues à Marie-Galante ou encore le Festival de bœufs tirants, par exemple. Le public guadeloupéen est souvent rejoint par les nombreux touristes qui viennent découvrir un environnement varié et protégé, des lieux chargés d’histoire et ponctués d’évènements culturels. Le grand public a accès gratuitement à de nombreux services (Archives, Médiathèque…) et à de multiples espaces d’expositions, ou encore à la Route des esclaves classée par l’UNESCO.

Nous avons créé sur certains sites les outils modernes nécessaires à l’accompagnement des touristes, tels que l’appli Karu Explo qui peut être téléchargée à domicile ou sur site. Elle permet de découvrir pour l’instant deux parcours : Deville Maisoncelle à Petit-Canal et Gaschet à Port-Louis. À moyen terme, un parcours sera consacré à Beauport. À plus long terme, d’autres sites développant d’autres thématiques pourront être intégrés, comme la Pointe Allègre. Cela donne à voir, à comprendre. Et cela donne surtout l’envie de partir à la découverte des trésors des Iles de Guadeloupe.

/* ]]> */