Dossier spécial Karumag

Dossier séduction des outre-mer : la Riviera du Levant, un territoire d’intelligences

Jean-Pierre Dupont

La Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant (CARL) regroupe quatre communes : Le Gosier, Sainte-Anne, Saint-François et La Désirade. Président de la CARL et maire du Gosier, Jean-Pierre Dupont expose la dynamique d’attractivité de la dernière née des communautés d’agglomération.

Propos recueillis par Alice Colmerauer

Quelles sont les compétences de la CARL ? 

Jean-Pierre Dupont : Elles recouvrent un large domaine : économie et tourisme, habitat et logement, environnement, sports, culture, loisirs, action sociale, transports, technologies et recherche.

Quelles sont vos ambitions ?

Notre ambition, avec les maires des trois autres communes et les conseillers communautaires, est de donner vie au projet de territoire que nous avons élaboré en concertation avec les acteurs de la société civile et les opérateurs économiques. Les sujets abordés sont le développement durable, la prévention des inondations, l’eau et l’assainissement, l’aménagement de l’espace, les filières du numérique, la cohésion sociale…

Qu’en est-il du tourisme ?

Depuis le 1er janvier 2017, la CARL assure la promotion du tourisme sur son territoire. Un schéma d’aménagement et de développement touristique est en cours ainsi que la création de l’Office de Tourisme Intercommunal (OTI) de la Riviera du Levant. Cet OTI permettra une offre de qualité et le volet communautaire sera renforcé en lien avec les professionnels du secteur. L’objectif est d’accroitre notre attractivité pour les touristes originaires d’Europe, de la Caraïbe et d’Amérique du Nord.

Quels sont vos projets pour 2018 ?

Ils sont nombreux. Avec la Communauté d’Agglomération du Nord Grande-Terre, nous réfléchissons à l’implantation d’une unité de traitement des déchets ménagers. Nous modernisons également les déchetteries communautaires. D’autres projets visent la création de la maison des arts et de la culture, d’une unité de dessalement d’eau de mer, l’amélioration du transport interurbain et l’aménagement de la frange littorale. Nous déployons l’écosystème numérique « Riviera 3.0 » pour en faire

un vecteur d’attractivité et un moyen d’action citoyenne. Enfin, le « Plan Paysage des Grands Fonds » prend en compte les enjeux d’urbanisme, de transports, d’énergies renouvelables et d’agriculture. Des données essentielles pour tout projet d’aménagement ! Toute cette dynamique vise à faire de la CARL un territoire d’intelligences.

 

/* ]]> */