Dossier spécial La Réunion Non classé RéuniMag

À la CCI Réunion tout pour (bien) accompagner l’entrepreneur réunionnais

Capture d’écran 2017-12-03 à 17.46.27

Depuis 2011 et la prise en main de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de La Réunion par Ibrahim Patel, réélu en 2016, la collectivité multiplie les outils et initiatives pour être aux plus près des entrepreneurs réunionnais. Panorama des services développés par la CCI Réunion.

Par Benjamin Postaire

Les Maisons de l’Entreprise : La porte d’entrée de la CCI Réunion

C’est le cœur du « dispositif CCIR ». Les quatre Maisons de l’Entreprise (une par micro-région soit : St-Denis, St-Pierre, St-André et St-Paul) accueillent, informent et orientent les chefs d’entreprise et porteurs de projet de manière uniforme et ce quelle que soit leur demande. Sophie Jeannette, directrice du Pôle Entreprises, chapeaute les quatre Maisons de l’Entreprise et explique : « Le futur créateur d’entreprise franchit le seuil de la Maison de l’Entreprise avec une idée que nous allons devoir, avec lui, transformer en projet. Pour y arriver, nous avons établi un parcours type mais adaptable en fonction de son degré d’avancement et de ses spécifi-cités ».

Ce parcours débute traditionnellement par les « Matinées du créateur », organisées les jeudis matin à la CCI Réunion (2 252 participants en 2016) et entièrement gratuites. Il se poursuit par une rencontre individualisée avec un « conseiller entreprise » (18.408 conseils individualisés en 2016) puis la formation « 5 jours pour entreprendre » (67 participants en 2016). « C’est une formation très complète, distillée par des professionnels et qui aborde tous les aspects de la gestion d’une entreprise comme la comptabilité, la communication ou l’aspect commercial », détaille Sophie Jeannette. Enfin, le porteur de projet peut aller jusqu’à un accompagnement au montage du dossier prévisionnel destiné à être présenté aux futurs financeurs (103 dossiers accompagnés en 2016).

« Ce parcours est à la fois filtrant et un gage de pérennité pour la future entreprise, assure Karima Badat, directrice de la Maison de l’Entreprise Nord. Il est fortement conseillé pour asseoir son projet sur des bases solides. Notre objectif, avec ce guichet unique, est d’orienter les entrepreneurs vers nos outils internes mais, si cela est nécessaire, vers des prestataires externes. Preuve de son efficacité, la plupart des porteurs de projets deviennent nos prescripteurs et ambassadeurs ».

SAJECE : Répondre aux préoccupations concrètes des entrepreneurs

SAJECE, pour Structure d’Accueil Juridique et Comptable des Entreprises, est un service créé par la CCI Réunion et « développé par la mandature actuelle », précise Sophie Jeannette. Concrètement, il s’agit d’un ensemble d’outils mis en place pour « répondre aux plus près aux préoccupations des entrepreneurs afin d’anticiper et prévenir les difficultés », ajoute-t-elle. La CCI Réunion a développé au travers de ce service des permanences de notaires tous les 1ers jeudis du mois, des permanences d’avocats les 3èmes jeudis du mois successivement dans le Nord et dans le Sud, des ateliers juridiques tous les derniers mercredis du mois également dans le Nord et dans le Sud, des séances d’informations mais également des rendez-vous individualisés. Des dispositifs destinés à informer mais également jouer un rôle de prévention auprès du chef d’entreprise.

Avec la SAJECE, la CCI Réunion peut mettre en place « une offre directement liée à nos retours de terrain, explique Karima Badat. Nous accompagnons le chef d’entreprise et le rassurons, notamment s’il traverse une période difficile, afin d’assurer la pérennisation de son activité. Pour que l’entrepreneur vienne vers nous avant qu’il ne soit trop tard, il faut instaurer une véritable relation de confiance grâce à l’écoute et un travail de terrain ».

C’est dans le cadre de la SAJECE, qu’a par exemple été mis en place un volet spécial sur la transmission d’entreprise en partenariat avec un réseau d’experts. « Nous avons anticipé un gros besoin, explique Sophie Jeannette. Dans les prochaines années, plus de 7 000 entreprises seront amenées à être cédées or c’est un processus long, compliqué et parfois décourageant ». En évitant que des entreprises ferment et des salariés se retrouvent au chômage parce qu’aucune procédure de reprise n’a abouti, la CCI Réunion joue un rôle majeur pour l’avenir économique du territoire.

Les Pôles de la CCI Réunion : A chaque besoin son expertise

Organisée sous forme de Pôles, la CCI Réunion peut ainsi répondre au mieux aux besoins spécifiques des chefs d’entreprise et porteurs de projet. Le Pôle Entreprises, qui gère les Maisons de l’Entreprise, centralise les demandes pour mieux orienter vers les compétences développées par chaque Pôle.

Pour une étude de marché, c’est vers le Pôle Observatoire que sera dirigé l’entrepreneur. Il pourra ainsi avoir accès à la base de données payante de la CCI Réunion – le fichier consulaire.

Le Pôle International accompagne les projets de développement à l’export et organise, notamment, des rencontres avec les douanes. Le Pôle Politique Économique permet d’obtenir des informations sur des filières précises comme le commerce, le tourisme, l’industrie et le transport. Enfin, les Pôles Formation et Innovation et Économie numérique participent activement à la structuration de deux secteurs clés pour l’économie réunionnaise de demain.

CCI Business Builder : La digitalisation est en marche

Géré par le Pôle Entreprises, CCI Business Builder est une plate-forme Internet et une future application mobile développées pour toutes les CCI de France pour stimuler l’envie d’entreprendre et permettre de réaliser un maximum de démarches directement en ligne. Business plan, autodiagnostic de son projet, accès à un centre de ressources sur la création et la reprise d’entreprises, cet outil permet aux porteurs de projet d’y voir plus clair dans la masse d’informations accessibles sur Internet et gagner un temps précieux. Le service s’accompagne d’une possibilité de prendre, en ligne et en toute confidentialité, un rendez-vous en face à face avec un conseiller.

RSI : La mise en garde d’Ibrahim Patel
Président de la CCI Réunion, Ibrahim Patel a une autre casquette, celle de président du futur ex-RSI. Le Régime Social des Indépendants va disparaître au 1er janvier 2018 et être adossé à la Caisse Générale de la Sécurité Sociale, suite à une promesse du candidat Emmanuel Macron et à la demande de nombreux chefs d’entreprise. A partir du 1er janvier 2018, les entreprises recevront desappels à cotisation de la CGSS et non du RSI. “Il est important que les indépendants comprennent qu’on a supprimé le RSI, mais pas la dette ».
Il poursuit : “Depuis 2009, avec les administrateurs du RSI, nous avons fait en sorte qu’aucune entreprise ne disparaisse. Il n’y a eu aucune pénalité de retard, aucun redressement et aucune liquidation. Ce que nous avons fait à La Réunion est unique puisqu’en métropole, seulement 7,5% des cotisations ne sont pas à jour alors qu’ici ce chiffre atteint 68% pour une dette plusieurs millions d’euros.
La crainte du président de la CCI Réunion : voir des entreprises très rapidement en grande difficulté. « C’est la CGSS qui reprend le dossier au 1er janvier. Je souhaite qu’elle puisse proposer une certaine souplesse aux entreprises en difficulté pour l’apurement des dettes cumulées » .

/* ]]> */