Guadeloupe Guyane JOMD Martinique

Air Caraïbes recrute en 2018

Marc Rochet

Acteur économique incontournable aux Antilles, Air Caraïbes a renforcé sa présence au sein de l’arc caribéen en ouvrant de nouvelles lignes à La Havane et Santiago de Cuba fin 2016 puis Punta Cana en 2017. Marc Rochet, président du Directoire d’Air Caraïbes, revient sur les grandes étapes de développement de la compagnie, ses perspectives pour 2018 et son ancrage sur le territoire antillo-guyanais.

 

Pourquoi Air Caraïbes participe-t-elle à la JOMD ?

Marc Rochet : Avec son personnel composé à presque deux tiers d’Antillais et son siège régional à Pointe-à-Pitre, Air Caraïbes est la compagnie de référence pour les Ultramarins vivant dans les Antilles françaises. La moitié de nos collaborateurs sont par ailleurs basés aux Antilles et en Guyane. Au-delà de desservir de nombreuses destinations au sein des Caraïbes, nous avons fait le choix de nous engager pour le développement de notre zone d’opérations et travaillons en étroite collaboration avec le tissu économique local. Notre participation à la JOMD nous permet de réitérer notre engagement en faveur du développement économique des Outre-Mer, d’autant plus dans cette période de reconstruction et après les tragiques récents événements climatiques.

 

La compagnie est-elle en période d’embauche de jeunes diplômés ? Si oui, quels profils recherchez- vous ?

Air Caraïbes, qui fait partie des plus grandes PME aux Antilles, s’est fortement développée cette année. Nous avons accueilli deux nouveaux avions gros porteurs en mars 2017 et recruté plus de cent vingt personnes. Chaque avion représente une centaine de personnels supplémentaires. Afin de soutenir notre développement, nous cherchons toujours de jeunes recrues que nous comptons faire rejoindre nos rangs en 2018. Nous recherchons en particulier des personnes dynamiques, impliquées qui ont le sens du contact et passionnées par l’aviation. Nous leur donnons la possibilité d’intégrer un groupe mobile en termes de territoires et de métiers et d’évoluer au sein de plusieurs cultures des DOM.

 

Air Caraïbes est la première compagnie française à opérer des A350, qu’est-ce que cela dit de vos ambitions ?

L’arrivée de deux nouveaux A350 XWB, en 2017, représente une étape majeure de notre développement. Ces nouveaux appareils nous permettent de proposer aux passagers l’une des meilleures qualités de service du secteur et à nos collaborateurs un très bel outil de travail. Au sein de l’A350, l’air est renouvelé plus souvent et moins sec, la pression en cabine est moins élevée. Les passagers sont donc moins fatigués lorsqu’ils voyagent avec cet avion. Nous avons également installé de sièges et un système de divertissement ultra-moderne. Clairement, l’A350 est un appareil fiable, mature, qui booste les réservations. Les clients cherchent en priorité une place sur les vols vers les Antilles assurés par cet appareil, dont les retours sont extrêmement positifs. Les prochaines livraisons sont prévues pour 2019.

 

Vous desservez désormais Cuba, de nouvelles destinations sont-elles à prévoir ?

Nous avons fortement renforcé notre présence au sein de l’arc caribéen cette année, avec la reprise des vols de Punta Cana auprès de notre compagnie sœur French blue, et l’ouverture de la liaison triangulaire Paris – La Havane – Santiago de Cuba. Nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec les Bahamas afin de relier sa capitale Nassau et renforçons nos partenariats avec les compagnies maritimes locales Deher et L’Express des Îles afin de proposer à nos passagers de rejoindre Les Saintes et la Dominique depuis Paris. Ces nouvelles lignes nous permettent de renforcer notre position de spécialiste des Caraïbes.

 

Quels nouveaux services et offres commerciales allez-vous proposer à votre clientèle ?

Notre catalogue d’offres et de services est très large. De plus, nous venons de lancer une nouvelle offre tarifaire qui permet à nos clients de réserver des billets avec des tarifs sans bagages, ou encore des tarifs totalement flexibles, et totaliser entièrement leur expérience de voyage en rajoutant les services optionnels de leur choix. Cette tendance du voyage sur mesure et des options à la carte est très forte dans le secteur aérien. Enfin, afin de proposer un produit homogène et toujours plus moderne, nous allons également engager le retrofit de quatre de nos A330 cet hiver.

/* ]]> */