Actualités des experts Karumag

APRIL : indépendants, quid de la garantie de vos revenus ?

Valentin Marié

Quels sont les risques encourus par les travailleurs indépendants en cas de maladie, d’invalidité et comment compenser la perte de revenus professionnels ou la baisse du chiffre d’affaires de l’entreprise ?

Eléments de réponse avec Valentin Marié, responsable commercial April.

Pensez-vous que les travailleurs indépendants ont pris conscience de leur risque financier en cas d’arrêt de travail ?

Valentin Marié : Ce risque a été oublié ou négligé. Le Travailleur Non Salarié (TNS), a pour objectifs personnels et professionnels sa rentabilité, ses collaborateurs, sa société, sa famille. Mais malheureusement, il ne pense pas à lui et en ne pensant pas à lui, il oublie en partie ses objectifs. En cas d’arrêt maladie, comment le TNS va-t-il régler ses dettes et faire ses achats ? Le RSI versera au TNS, en cas d’invalidité partielle, 30% de ses revenus professionnels moyens pendant les trois premières années dans la limite en 2017 de 11 768€. Cela représente un peu plus de 980€ par mois.

Une assurance permet de ne pas courir ce risque ?

Il existe en effet des solutions. Le contrat Prévoyance Pro APRIL permet notamment de palier la perte financière des travailleurs indépendants en leur permettant de maintenir leurs revenus. Nous garantissons le maintien des revenus de nos clients de façon forfaitaire. Cela signifie que pour une déclaration de revenus à 100€ par jour, nous verserons en cas de besoin d’indemnisation les 100€ souscrits. Cette offre peut être complétée par un Forfait Pro ou Frais Généraux Permanents venant prendre en charge les frais de la société :
Nous garantissons, par un contrat, les revenus du TNS, mais s’il ne peut plus travailler et donc générer du chiffre d’affaires, nous pouvons aussi rembourser ses charges fixes.

Ce contrat permet-il de se prémunir financièrement contre tous les risques ?

Sur ces éléments oui, mais en cas de décès ou d’invalidité définitive, par exemple, d’une personne importante dans l’entreprise, appelée « Homme Clé », nous pouvons aussi palier la perte de chiffre d’affaires que l’entreprise va subir. Il y a dans toutes les sociétés un ou plusieurs Homme Clé. Egalement, pour toutes les sociétés ayant des associés, en cas de décès d’un associé, celui restant ne va pas hériter des parts. Ce sont les bénéficiaires de l’associé décédé qui vont hériter des parts de la société. APRIL Santé Prévoyance propose des solutions afin que ceux qui l’entourent soient garantis.

Le plus important est surtout de demander conseil à son courtier ou assureur conseil afin d’étudier les solutions que propose APRIL Santé Prévoyance.

/* ]]> */