Commerces Madinmag

Caraïbes Agro : jusque dans nos assiettes…

Willy Lancry

Caraïbes Agro, industrie de transformation agroalimentaire, existe depuis 2006. Voilà deux ans, la société est passée de 500 m2 à 1200 m2 de production au sol, elle emploie aujourd’hui dix personnes et a considérablement élargi la gamme de ses produits. Willy Lancry, son directeur, revient sur ce parcours fulgurant.

Propos recueillis par Marlène François

Quelles sont les activités de la société ?

Willy Lancry : Voilà une dizaine d’années que nous transformons des produits destinés aux GMS (la majorité), au CHR, au réseau pétrolier et à des collectivités via leurs prestataires. Pratiquement, et jusqu’il y a peu, nos activités se concentraient sur deux axes : la rôtisserie crue assaisonnée en vrac (nettoyage, découpe, marinade, assaisonnement et mise sous vide de pièces de viande et de volaille) servant de base à des préparations et les plats cuisinés conditionnés en poches sous vide de quatre à dix kilos destinés à la restauration professionnelle.

Notre expérience, notre savoir-faire et les partenariats avec les filières locales nous permettent de garantir la qualité de nos produits, tant d’un point de vue sanitaire que gustatif. J’insiste sur le fait que nous privilégions au maximum les produits locaux.

Depuis quelque temps, votre offre s’est élargie … 

Oui, depuis six mois, nous avons étendu notre gamme. Avec les « prêts à cuire », une sélection de pièces de viande, de volaille et de poisson assaisonnées aux saveurs épicées antillaises et conditionnées en portions de cinq cents grammes ou un kilo. Distribuées en libre-service, ces préparations ne demandent qu’à être accommodées et cuites au four, à la poêle, au barbecue, en marmite …

Sous la marque Bakoua, nous distribuons aussi plusieurs gammes de produits : des plats cuisinés individuels – brochettes de lambis et de poulet, court-bouillon de dorade, crevettes sauce créole…, des gratins de légumes locaux, du « snacking » – tartes salées à la morue, au poisson, au lambi, manchons de poulet -, des salades composées et des desserts : flan coco, riz au lait, crème de maïs… Toutes ces préparations sont élaborées selon des recettes typiques de notre culture culinaire. Elles ne contiennent aucun additif ni conservateur, sont conditionnées sous vide et sous atmosphère.

« Sous atmosphère » de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une technologie permettant de stabiliser les produits et donc de prolonger la durée de conservation des aliments frais. Ce procédé permet de garantir une DLC (date limite de consommation) plus longue de sept à dix-huit jours que la DLC habituelle.

Combien de temps a pris l’installation de votre nouvelle ligne de produits ? 

Environ quatre ans. Entre le moment où nous avons imaginé la nouvelle gamme des préparations individuelles et la commercialisation, nous avons procédé à des tests de vieillissement et à des analyses microbiologiques du contenu. Ce sont des phases très délicates et donc, très chronophages. Au niveau du contenant également, nous avons consacré pas mal de temps à élaborer des moules d’un certain gabarit pour obtenir des barquettes « micro-ondables » efficientes. D’autre part, parvenir à une fluidité de circulation optimale à travers tous les pôles du circuit de transformation a nécessité beaucoup d’efforts et de méticulosité. Aujourd’hui, nous sommes fiers et assez contents de présenter une gamme de plats préparés ici, avec des produits d’ici, selon des recettes d’ici ! Des solutions 100 % Martinique pour ceux qui ne souhaitent pas cuisiner tous les jours mais aiment manger malgré tout !

Je profite de cet article pour remercier les enseignes Carrefour, Magasins U, Simply Market, Carrefour Market, Leader Price ainsi que tous les autres clients qui font confiance à Caraïbes Agro.

Caraïbes Agro

Canal ZI Petite Cocotte

97224 Ducos

0596 57 54 84

/* ]]> */